Les employés de Penthalaz (VD) reclassés, souligne Philippe Leuba

La fermeture du site du groupe Nexans à Penthalaz (VD) ne réjouit pas le ministre vaudois de l'économie. Philippe Leuba estime toutefois qu'il s'agit d'un "moindre mal", puisque la plupart des 80 employés concernés devraient être transférés à Cortaillod (NE) d'ici à 18 mois.

"L'attractivité du canton de Vaud n'est pas en cause", souligne le chef du Département de l'économie, interrogé mardi par l'ats. Nexans a choisi de concentrer son activité à Cortaillod plutôt qu'à Penthalaz parce qu'il est propriétaire du site neuchâtelois, alors qu'il est locataire sur le site vaudois, explique le conseiller d'Etat, informé lundi de la situation par la direction.

L'essentiel est que les emplois soient sauvegardés et qu'il n'y ait pas de licenciements. Cela semble être le cas puisqu'un poste à Cortaillod a été proposé à tous les employés de Penthalaz, à deux exceptions près, a indiqué Philippe Leuba. "Le site soleurois est bien plus touché", relève-t-il.

Surprise du côté de Soleure

Dans le canton de Soleure justement, la décision de Nexans de fermer son site de Breitenbach a causé la surprise. Contacté par l'ats, Jonas Motschi, responsable de l'Office cantonal de l'économie et de l'emploi, a relevé qu'au-delà de la déception il attendait de disposer de davantage d'éléments pour apprécier la situation.

A ses yeux, il ne s'agit toutefois pas d'un cataclysme pour la région. La localité de Breitenbach se situant à proximité de la vallée de Laufon et de Bâle, des perspectives s'offrent aux travailleurs appelés à perdre leur emploi.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes