Les exportations horlogères ont progressé de 2,2% en juillet

Les exportations horlogères de la Suisse ont poursuivi leur croissance à un rythme modéré en juillet. Elles ont progressé de 2,2% par rapport au même mois de l'an passé, à 2,1 milliards de francs.

La croissance a été portée par les montres bimétalliques et en platine. Les garde-temps en acier ont pour leur part stagné, précise la Fédération horlogère suisse (FH) jeudi. En volume, le nombre de montres-bracelets exportées a augmenté de 0,8% à 2,7 millions de pièces.

Les principaux marchés que sont Hong Kong (-1,8%) et les Etats-Unis (-0,8%) accusent un léger repli en valeur. La tendance reste toutefois positive à moyen terme, estime la FH. A contrario, la Chine, qui a connu une longue série négative, a enregistré une nette hausse (+49%) - la plus élevée des trente derniers mois.

Le Japon a également connu une croissance soutenue (+19%), ainsi que la Corée du Sud (+15%). Le marché asiatique représente 55% des exportations de montres-bracelets en valeur.

Reculs en Europe

Les grands débouchés européens ont en revanche subi des baisses. L'Italie a reculé de 6,7%, l'Allemagne de 6,9% et la France de 16,8%. A l'inverse, le Royaume-Uni (+8,8%) et l'Espagne (+15,4%) ont sensiblement progressé. Le Vieux Continent représente un peu moins du tiers des exportations de la branche.

Par segment, les montres de moins de 200 francs ont vu leur nombre de pièces sensiblement augmenter (+4%). Celles de 200 à 500 francs ont enregistré un recul de 4,9%. La gamme de prix entre 500 et 3000 francs a stagné tant en valeur qu'en nombre de pièces. Les garde-temps de plus de 3000 francs ont pour leur part connu une évolution positive, gagnant 5% en valeur.

Haut niveau

"Depuis quatre mois, la croissance est modeste, mais toujours présente. Elle permet ainsi à la branche de se maintenir à un très niveau", résume la FH dans son communiqué.

Depuis janvier, les exportations horlogères helvétiques se sont accrues de 3% en rythme annuel à 12,6 milliards de francs. L'an dernier, elles avaient culminé à 21,8 milliards, en hausse de 1,9% par rapport à 2012.

/ATS


Actualisé le