Les transports publics servent la place économique helvétique

Les transports publics jouent un rôle important pour l'économie suisse en tant que prestataires de services, et en tant que clients des entreprises industrielles et du secteur de la construction. Les sociétés privées du secteur ont généré en 2011 un montant brut de 8,4 milliards de francs.

Avec leurs quelque 30'000 places de travail, les entreprises privées ont généré dans le domaine des transports publics une valeur ajoutée directe de 3,2 milliards de francs, ressort-il d'une étude réalisée par la Haute école de Lucerne et publiée mardi. La part du produit intérieur brut se situe à 0,7%.

L'étude a été menée sur mandat du Service d'information pour les transports publics (LITRA), de la Fédération Infra, l'organisation professionnelle des entreprises actives dans la construction d'infrastructures, et de Swissrail.

En ajoutant les prestations industrielles internes des CFF et des entreprises concessionnaires, la valeur ajoutée se monte à 4,4 milliards de francs, soit l'équivalent de 38'300 places de travail à plein temps.

Les entreprises concessionnaires ont passé en 2011 pour 4,6 milliards de francs de commandes à l'industrie suisse. Deux tiers concernent l'industrie et un tiers le secteur de la construction. Selon l'étude, les CFF et les entreprises concessionnaires ont engendré pour la place économique suisse une valeur ajoutée de 1,8 milliard.

Les entreprises de transports concessionnaires satisfont leur demande en prestations préalables artisanales et industrielles à raison de 40% elles-mêmes grâce à leurs propres ateliers et garages, précise l'étude.

La branche des transports publics est également importante pour les exportations. Les prestations d'exportation de l'industrie des transports publics se sont élevées en 2011 à 3,8 milliards de francs. Cela correspond à une valeur ajoutée de 1,4 milliard et à 11'380 places de travail à plein temps.

/SERVICE


Actualisé le