Les ventes de voitures rebondissent en septembre dans l'UE

Les immatriculations de voitures neuves ont rebondi de 5,4% en septembre dans l'Union européenne après avoir reculé de 5% le mois précédent. Le secteur automobile veut y voir la fin du tunnel.

Le mois de septembre 2012 avait toutefois été le plus mauvais jamais enregistré, tempère dans un communiqué l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), qui souligne aussi que cette année, le mois a compté en moyenne un jour ouvré de plus dans l'UE. En tout, 1,16 million d'unités ont été immatriculées dans les 27 pays de l'Union (hors Malte pour qui les données n'étaient pas disponibles).

La plupart des plus gros constructeurs automobiles ont profité de l'embellie du marché. Le numéro un européen, le groupe allemand Volkswagen, a vendu 5,4% de voitures en plus.

Le français Renault a bondi de 22,2% grâce à sa filiale à bas coûts Dacia (+40,7%) mais aussi à la marque au losange (+17,5%). Son concurrent national PSA Peugeot Citroën a en revanche lâché 2,9%, tout comme l'italien Fiat (-3,4%). Les américains General Motors et Ford ont vu leurs immatriculations augmenter de 5,3% et 5,5%.

Signes d'amélioration

Sur neuf mois, les immatriculations de voitures neuves dans l'UE restent en baisse de 3,9% à 9 millions d'unités et le Royaume-Uni est le seul marché en hausse.

"Les ventes de voitures dans l'UE montrent des signes d'amélioration qui indiquent que le pire est derrière nous", relève Peter Fuss de EY (ex Ernst & Young) dans une note.

"La baisse des ventes a considérablement ralenti et nous observons à présent des signes de reprise de la demande", poursuit-il, même si les ventes sont en partie soutenues artificiellement par des remises et des immatriculations dites tactiques (quand les constructeurs écoulent des véhicules chez les concessionnaires ou les immatriculent en leur nom propre).

"Nous tablons sur une baisse du marché d'environ 3% en 2013", poursuit Peter Fuss et 2014 devrait être marqué par "une croissance modérée".

/SERVICE


Actualisé le