Micronas a vu son bénéfice fondre en 2013

Le fabricant zurichois de semi-conducteurs Micronas a vécu un exercice 2013 difficile, plombé par la faiblesse du yen et un marché automobile volatile. L'année boucle sur un bénéfice net réduit à 6,6 millions de francs, à peine un tiers des 19,3 millions dégagés en 2012.

Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) a suivi le même chemin, chutant de 24,2 millions de francs en 2012 à 8,1 millions l'année dernière, montre le bilan annuel publié jeudi. La marge EBIT s'est ainsi réduite à 5,3%, contre 14,4% l'année précédente.

Les ventes ont pour leur part été inférieures de 16,6 millions de francs, à 151,9 millions. Celles de la division principale Automotive (composants électroniques pour l'automobile, principalement des capteurs) ont baissé de 8,5% à 143,6 millions de francs, avec à la clé un EBIT de 9,1 millions de francs contre 25,5 millions en 2012.

La division Industrial a pour sa part vu son chiffre d'affaires augmenter de 2,2 millions de francs, à 8,3 millions. Elle termine toutefois l'exercice sur une nouvelle perte EBIT, de 1,1 million de francs, après -2,9 millions en 2012.

Micronas emploie quelque 900 personnes, pour l'essentiel sur ses sites de Fribourg-en-Brisgau et Munich (Allemagne) et Villach (Autriche). Zurich abrite la holding de Micronas, cotée à la Bourse suisse, alors que son siège opérationnel se trouve à Fribourg-en-Brisgau.

Perspectives assez moroses

Pour le premier semestre de l'exercice en cours, Micronas table sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 78 millions de francs (75,5 millions pour les six premiers mois de 2013), pour autant que le cours de la devise nippone reste à un niveau de 140 yens pour un euro. La marge EBIT devrait se situer au bas de la fourchette de pourcentage à un chiffre (soit moins de 5%).

Les résultats et perspectives de la firme ont été fraîchement accueillis à la Bourse suisse. Peu après l'ouverture du négoce, l'action dévissait de 10,3%. Vers 09h45, elle se négociait à 7,15 francs ou 5,7% sous son cours de clôture de la veille, dans un marché SPI en repli de 0,7%.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus