Mine sud-africaine: Pretoria demande de suspendre l'ultimatum

La présidence sud-africaine a demandé à l'opérateur de la mine de Marikana, où 34 grévistes ont été tués par la police la semaine dernière, de suspendre son ultimatum fixé à mardi pour la reprise du travail.La direction de la mine de platine située dans le nord de l'Afrique du Sud avait donné jusqu'à ce mardi 07h00 aux quelque 3000 mineurs en grève sauvage pour retourner à leur poste. Ils sont menacés de licenciement s'ils refusent. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes