Moins de morts sur la route au premier semestre

Durant les six premiers mois de l'année, le nombre de morts sur les routes suisses a légèrement diminué, tandis que celui des blessés graves s'affiche à la hausse. Avec 115 décès contre 123 en 2013, le recul est de 7%. L'influence de la vitesse et de l'alcool est en diminution.

Le nombre des personnes grièvement blessées s'élève à 1911, soit 182 de plus (+11%) que durant la première moitié de l'année passée, a indiqué mardi l'Office fédéral des routes (OFROU). Ce dernier note que parmi les passagers de voiture, tant le nombre de personnes décédées (45/-20%) que celui des personnes grièvement blessées (463/-9%) accusent une baisse.

Plus de blessés en deux-roues

La tendance est inverse pour les conducteurs de deux-roues, où une augmentation est enregistrée dans les deux catégories d'accidents. Cette évolution est très marquée pour les cyclistes, avec une hausse de 51% du nombre de blessés graves (411 contre 272 en 2013). Pour les décès, le nombre a presque doublé, passant de 8 à 15.

Une hausse est aussi constatée chez les motards, mais elle est moins prononcée. Le nombre de morts est passé de 23 à 29 (+26%) et celui des blessés graves de 479 à 538 (+12%).

Vitesse et alcool moins en cause

Parmi les piétons, le nombre de morts et de blessés graves a reculé. Durant les six premiers mois de l'année, 15 piétons ont perdu la vie, contre 25 pour la même période de 2013 (-40%). Il s'agit d'un nouveau plancher historique, souligne l'OFROU. Le nombre de piétons grièvement blessés est resté stable, avec 320 cas, contre 325 en 2013.

L'influence de la vitesse et de l'alcool dans les accidents est à la baisse. Parmi les accidents mortels au premier semestre, 12 (-48%) sont imputables à une vitesse excessive, tandis que 13 (-35%) sont à mettre sur le compte de l'alcool. Pour les blessés graves, l'influence de la vitesse est en recul de 5% (246 accidents) et celle de l'alcool de 8% (158 accidents).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes