Nicolas Maduro envoie l'armée "occuper" les magasins Daka

Le gouvernement vénézuélien a annoncé l'arrestation des gérants de plusieurs magasins d'appareils électroniques. Ces interpellations interviennent dans le cadre d'une "guerre économique" lancée par le président Nicolas Maduro contre des prix jugés exorbitants.

Dans une grande campagne rappelant le style de son prédécesseur Hugo Chavez, décédé en mars, M. Maduro a envoyé l'armée "occuper" la chaîne de magasins électroniques Daka et dépêché des inspecteurs dans de nombreux autres magasins soupçonnés de forcer les prix.

Des milliers de Vénézuéliens se sont rués dans les magasins en espérant profiter des nouveaux prix "équitables" imposés par les autorités, parfois inférieurs de moitié aux tarifs précédents.

Mais des scènes de pillage, samedi, dans un magasin de la chaîne Daka, ont provoqué la colère de l'opposition qui a accusé le chef de l'Etat de déclencher le chaos au lieu d'aider les populations défavorisées. Cinq pilleurs ont été interpellés, a annoncé la justice.

Livres saints en renfort

Les autorités ont montré des caméras, des machines à laver, des climatiseurs dont les prix avaient parfois augmenté de 1000%. Les gérants de magasins ont justifié ces hausses par le contexte d'inflation dans le pays - où la hausse des prix annuelle a atteint 54% - qui les oblige à acheter des dollars sur le marché noir à près de dix fois le taux officiel.

Dans un discours à la nation prononcé dimanche, flanqué des membres de son cabinet, Nicolas Maduro a promis de continuer à lutter sans relâche contre les "parasites bourgeois". "Aucune tolérance pour les spéculateurs", a-t-il lancé, citant des extraits de la Bible, du Coran et du livre du Tao pourfendant l'usure et le matérialisme.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus