Novartis aurait monnayé le soutien de pharmaciens aux Etats-Unis

Une plainte a été déposée aux Etats-Unis contre le géant pharmaceutique bâlois Novartis. Sa filiale aurait incité des pharmaciens à favoriser un de ses médicaments, le Myfortic, en leur versant des ristournes illégales. Novartis réfute ces allégations.Selon la plainte déposée par les autorités américaines, Novartis a, depuis 2005, poussé au moins une vingtaine de pharmacies "à orienter des milliers de patients ayant reçu une greffe" vers son produit, en proposant "des pots-de-vin sous forme de rabais et de promotions", indique un communiqué des services du procureur général de New York. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus