Novartis inscrit un bénéfice en léger repli en 2013

Le groupe pharmaceutique bâlois Novartis a vu son bénéfice net légèrement reculer l'an passé, de 1% à 9,3 milliards de dollars (8,35 milliards de francs). Son chiffre d'affaires a, en revanche, augmenté de 2% au regard de 2012, à 57,9 milliards de dollars.

Les aléas monétaires ont pesé sur les ventes à hauteur de 2 points de pourcentage, en raison principalement de la faiblesse du yen et du recul des devises des marchés émergents vis-à-vis du dollar. A taux de change constants, les revenus ont progressé de 4% et le bénéfice net de 7%, précise la multinationale mercredi.

Quant au résultat opérationnel, il a diminué de 3%, mais crû de 5% en monnaies locales, pour s'établir à 10,9 milliards de dollars. Les effets de change l'ont grevé de 8 points de pourcentage.

Les ventes de la division Pharmaceuticals, en pleine réorganisation, ont stagné (+3% à taux de change constants), à 32,2 milliards de dollars. La firme a annoncé, la semaine dernière, la suppression de 500 emplois dans cette unité en Suisse, tout en créant plusieurs centaines. Le volume des ventes a fortement augmenté (+9%), de même que les prix dans une moindre mesure (+1%), permettant de compenser les effets de la concurrence des génériques, relève Novartis.

Amélioration chez les génériques

Du côté des médicaments génériques (Sandoz) justement, le chiffre d'affaires s'est amélioré de 5% à 9,2 milliards de dollars. L'unité Vaccins et Diagnostics a pour sa part généré des recettes de 2 milliards de dollars, en hausse de 7%.

Au chapitre des perspectives, l'entreprise rhénane table, pour l'exercice en cours, sur des ventes en hausse "à un taux à un chiffre" à taux de change constants "entre le bas et le milieu de la fourchette" (soit entre 1 et 5%). Et ce, si tant est que "le lancement du générique du médicament Diovant en monothérapie aux Etats-Unis se produise au deuxième trimestre 2014", note le groupe.

/ATS


Actualisé le