Paris et Berlin "à l'offensive" pour l'emploi des jeunes en Europe

Paris et Berlin ont donné mardi le coup d'envoi d'une "offensive" franco-allemande pour l'emploi des jeunes en Europe qui doit être parachevée début juillet à Berlin. François Hollande a affirmé agir main dans la main avec Angela Merkel, qui est attendue jeudi à Paris.

"Nous devons agir en urgence, six millions de jeunes (les 15-24 ans) sont au chômage en Europe" et "près de 14 millions sont sans travail, ne suivent pas d'études ou ne sont pas en apprentissage", a fait valoir le président français au cours d'un colloque à Paris.

"L'offensive pour l'emploi des jeunes part aujourd'hui", a-t-il lancé. Le président français a assuré être "d'accord avec la chancelière Angela Merkel pour parvenir à un véritable plan pour l'emploi des jeunes dès cette année".

M. Hollande a reçu aussi les ministres français, allemand et italien du Travail, Michel Sapin, Ursula von der Leyen et Enrico Giovannini avec leurs homologues aux Finances français et allemand Pierre Moscovici et Wolfgang Schäuble.

Trois leviers

Les ministres ont tracé les grandes lignes de ce plan franco-allemand, baptisé "Initiative européenne pour la croissance et pour l'emploi". Il reposera sur trois leviers: l'accès au crédit pour les PME, le développement de l'alternance et la mobilité géographique. Ce plan tentera d'optimiser l'utilisation des fonds européens existants.

Réformes structurelles

Il ne faut toutefois pas "faire des promesses aux jeunes à court terme qu'on ne tiendra pas à long terme", a averti de son côté Wolfgang Schäuble. Le ministre a insisté sur la nécessité de privilégier les réformes structurelles destinées à améliorer la compétitivité des économies.

Ce dossier, qui marque la reprise du dialogue franco-allemand, sera au coeur de la visite de travail d'Angela Merkel jeudi à Paris. Il constituera aussi l'un des plats de résistance du sommet européen des 27 et 28 juin. Le plan sera parachevé le 3 juillet à Berlin par une réunion des ministres du Travail des Vingt-Sept présidée par Angela Merkel, en présence de François Hollande.

Rencontre avec Mariano Rajoy

François Hollande a débattu dans la soirée avec Mariano Rajoy. "L'Europe est la seule région du monde en récession", a rappelé le chef du gouvernement espagnol. Il a émis le souhait que le conseil européen de juin se préoccupe non seulement de donner de l'emploi aux jeunes mais aussi de faciliter le crédit et la vie des PME.

François Hollande a fait preuve de volontarisme. "Nous sommes conscients de ce que les jeunes vivent en Europe une désespérance, une rupture générationnelle", a-t-il dit. "J'ai la certitude qu'au conseil européen, nous aurons des propositions fortes qui seront dégagées", a-t-il ajouté.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes