Près de 3000 logements vont manquer en Suisse romande et au Tessin

Au vu de l'augmentation estimée de la population, près de 3000 logements vont manquer en Suisse romande et au Tessin au cours des douze prochains mois, estime UBS. C'est aussi le volume de nouveaux foyers construit en excès en Suisse alémanique.

Selon les chiffres de l'Office fédéral des migrations (ODM), environ 40'000 étrangers supplémentaires ont immigré en Suisse au cours du premier semestre 2014, relève UBS dans une analyse publiée mercredi. Pour l'ensemble de l'année, les experts de la grande banque tablent sur une croissance de 1,1%, soit environ 90'000 personnes.

En parallèle, de janvier à juin, le nombre des permis de construire a chuté de 10% sur un an et les demandes d'autorisation de 11%. Dès 2015, l'activité de la construction devrait donc ralentir.

Pour 2014, les analystes d'UBS s'attendent, pour la première fois en vingt ans, à une augmentation nette de plus de 50'000 logements. Ainsi, cette année, la progression de l'ensemble du parc immobilier devrait être en ligne avec la croissance démographique.

Importantes disparités

Mais les différentes régions présentent d'importantes disparités. Dans une grande partie des régions latines, la demande potentielle dépasse l'offre en nouveaux foyers. Rien que dans les cantons de Fribourg, Vaud et Genève, la pénurie se chiffre à quelque 2500 appartements pour les douze mois à venir.

Dans les régions de Berne et de Winterthour ainsi que dans certaines communes de Thurgovie, la demande est excédentaire, malgré une progression constante du nombre d'habitants. A l'inverse, nombre de communes du Plateau alémanique, de Suisse centrale, d'Appenzell et de la région de Coire présentent une surabondance de logements.

/ATS


Actualisé le