Résidences secondaires: l'initiative Weber menace 14'000 emplois

La mise en oeuvre de l'initiative sur les résidences secondaires pourrait coûter de 6000 à 14'000 emplois dans l'arc alpin d'ici à 2015. Mais la demande touristique devrait augmenter à long terme et l'industrie touristique traditionnelle pourrait même faire partie des gagnants.Ces conclusions viennent de deux études mandatées par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Comparée à un refus de l'initiative, une loi calquée sur l'ordonnance adoptée en août 2012 par le Conseil fédéral ferait baisser le nombre de personnes actives occupées dans l'Arc Alpin de 8600, soit 0,8% d'ici à 2015. Mais une application stricte de l'initiative excluant toute exception pourrait coûter 14'000 postes. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus