Salaires: hausse réelle moyenne de 1,8% attendue l'an prochain

Les travailleurs suisses devraient profiter d'une hausse substantielle de leur salaire réel l'an prochain. L'augmentation atteindra ainsi en moyenne 1,8%, compte tenu d'un taux d'inflation attendu à 0,4%.

Les salariés helvétiques devraient du coup être les mieux lotis en Europe, a indiqué le cabinet spécialisé dans les ressources humaines Aon Hewitt dans une étude publiée vendredi. Leurs collègues en Allemagne et au Royaume-Uni, par exemple, se contenteront d'une hausse réelle respective de 1,3% et de 0,1%.

En termes nominaux, les travailleurs suisses profiteront en moyenne d'une augmentation de 2,2%, précise le sondage mené auprès de 161 entreprises nationales ou multinationales établies en Suisse. Le taux correspond aux niveaux constatés au cours des années précédentes, ressort-il du document "Salary Increase Survey 2013".

Petites entités plus généreuses

Dans le détail, il apparaît que les salariés travaillant dans des entreprises de moins de 500 personnes seront les mieux lotis, avec une hausse nominale de 2,3%. Les plus grandes entités se montrent davantage sur la retenue, avec 2,1% pour les sociétés nationales et 1,6% pour les multinationales.

En considérant les secteurs, les travailleurs des secteurs touchant aux biens de consommation et aux technologies de l'information présenteront les augmentations les plus fortes (+2,9%). Par catégories d'employés, les progressions salariales seront en moyenne les mêmes pour l'ouvrier que pour le cadre supérieur.

L'ampleur des hausses de salaires accordées en Suisse ces dernières années montre que les entreprises affichent une perception favorable de l'évolution conjoncturelle, note encore Aon Hewitt. Ce d'autant plus qu'elles font toujours preuve de la plus grande prudence quand il s'agit d'accroître leurs frais fixes.

/SERVICE


Actualisé le