Secteur aérien: Bruxelles minimise le coût de la taxe carbone

La commissaire européenne au Climat minimise le coût engendré par l'instauration d'une taxe carbone dans le secteur du transport aérien. Vingt-six des 36 membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale, dont la Chine et les Etats-Unis, contestent cette mesure.Avec l'instauration de cette taxe, "un vol de Pékin à Francfort par exemple coûterait environ deux euros de plus par passager", affirme Connie Hedegaard dans le journal "Les Echos" de vendredi. "Autrement dit, des montants inférieurs au prix d'un café à l'aéroport", ajoute la commissaire. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus