Selon l'ASEB, le secret bancaire est une voie sans issue

Maintenir le secret bancaire est une voie sans issue, selon Peter-René Wyder, président central de l'ASEB. Concernant la transmission de données d'employés de banque, l'association, qui n'a pas obtenu grand-chose pour le moment, craint que cela continue."La situation actuelle exige une rupture avec le passé", a déclaré lundi devant la presse à Berne Peter-René Wyder. Si les banques suisses continuent à se lamenter, elles vont perdre à l'avenir des segments de marché à l'étranger et contribuer à ce que des employés quittent leur établissement et avec eux un savoir-faire important, a-t-il précisé. /SERVICE


Actualisé le