Les pilotes d'Air France en grève jusqu'au 26 septembre

Les pilotes d'Air France ont voté la poursuite du mouvement de grève jusqu'au 26 septembre inclus, a annoncé samedi le syndicat majoritaire, SNPL Air France Alpa. Plus de la moitié des avions sont toujours bloqués sur la terre ferme.

"Le référendum se solde par un taux de participation de 73,71% avec pour 80,93% de réponses en faveur de la poursuite du mouvement", a dit le président du SNPL Air France Alpa, Jean-Louis Barber. Le syndicat avait déposé dès vendredi un nouveau préavis de grève jusqu'à cette date, en attendant les résultats de la consultation.

Selon la direction, 45% des vols doivent être assurés dans la journée de samedi avec un taux de grévistes toujours estimé à 60%, des chiffres qui n'évoluent pas, alors que la grève est déjà la plus longue depuis 1998, lorsque la mobilisation avait duré dix jours.

Dans les aéroports, le taux d'annulation avoisinait ou dépassait toujours les 50% dans certaines villes comme Toulouse (65% des vols annulés au départ), Lille (50%, avec 100% d'annulations prévues pour dimanche), Lyon (43%) et Strasbourg (40%).

Regret de la direction

Air France a "déploré" dès vendredi soir ce nouveau préavis du premier syndicat de pilotes, le PDG de la compagnie Frédéric Gagey regrettant que les "propositions concrètes" faites aux pilotes "n'aient trouvé aucune réponse raisonnable à ce jour".

De son côté, le deuxième syndicat de pilotes à Air France (Spaf) a déjà décidé vendredi d'étendre de deux jours son préavis de grève reconductible, également prévu jusqu'à lundi initialement.

Le conflit se cristallise autour de la low cost du groupe, Transavia, dont Air France-KLM veut développer la flotte pour faire face à la concurrence.

/ATS


Actualisé le