Soutien à une baisse du taux de conversion du deuxième pilier

Le taux de conversion du 2e pilier doit être baissé et rapidement, selon Colette Nova, vice-directrice de l'Office fédéral des assurances sociales. Quand les fondations d'une maison ne sont plus solides, un jour l'ensemble de l'édifice s'écroule, a-t-elle ajouté.En mars 2010, le peuple suisse a nettement refusé de baisser le taux de conversion de 6,8 à 6,4%. "Pour maintenir des rentes élevées, nous avons une seule autre solution: augmenter la prévoyance professionnelle", a déclaré Colette Nova, dans une interview parue dans "Der Sonntag". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus