Sputnik Engineering biffe 52 emplois

Sputnik Engineering supprime finalement 52 emplois sur les 300 que compte son siège biennois. La société est frappée de plein fouet par la crise du secteur solaire.

La réduction du personnel est moins importante que prévu. Le groupe avait annoncé fin juillet la suppression de 60 à 70 postes. Les collaborateurs concernés sont déjà informés et bénéficieront d'un plan social, a indiqué mardi Sputnik Enginering.

Les suggestions des employés lors de la procédure de consultation combinées à d'autres ajustements opérationnels ont permis d'atténuer la réduction d'effectifs, informe l'entreprise.

La majorité des employés ont renoncé à une partie de leur bonus pour cette année et l'an prochain. Certaines équipes travaillent désormais à temps partiel et deux collaborateurs bénéficient d'une retraite anticipée.

Chute des ventes

Sputnik Engineering est durement touché par les difficultés de l'industrie solaire. "L'évolution du marché du photovoltaïque a été moins favorable que prévu cette année. Par rapport à l'année précédente, notre chiffre d'affaires a diminué de moitié", explique le patron du groupe Christoph von Bergen.

Plusieurs entreprises actives dans le secteur de l'énergie solaire, en particulier en Allemagne, sont confrontées à des difficultés à écouler leurs produits et à remplir les carnets de commandes. Elles doivent faire face à la concurrence en provenance d'Asie, en particulier de Chine qui produit plus de 70% des panneaux solaires et abrite la majorité des grands fabricants mondiaux.

Sputnik prévoit en premier lieu de se focaliser sur les marchés européens et les Etats-Unis. "Nous supposons actuellement que la branche renouera avec la croissance à partir de 2014", estime Christoph von Bergen.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus