Swiss dégage un bénéfice de 3 millions de francs au 1er trimestre

Swiss poursuit son redressement grâce à son programme d'économies. La compagnie aérienne a dégagé un résultat opérationnel de 3 millions de francs au premier trimestre 2014, contre une perte de 24 millions un an plus tôt.

Le transporteur en mains de l'allemand Lufthansa explique cette embellie par son programme de restructuration, baptisé Score, qui a permis de réduire les coûts. Sans ces mesures, le résultat aurait été tout de même légèrement meilleur qu'en 2013, précise la société mardi.

Il se révèle d'autant plus réjouissant que les fêtes de Pâques, célébrées en avril cette année, n'y ont pas contribué et que les trois premiers mois de l'année se révèlent être une période traditionnellement creuse pour l'industrie du transport aérien.

"Nos bons résultats sont imputables aux efforts que nous déployons dans toutes les divisions de l'entreprise. Nous ne pourrons pas baisser la garde si nous souhaitons nous affirmer et nous développer dans ce contexte de concurrence exacerbée et de marché difficile", relève le directeur général, Harry Hohmeister, cité dans le communiqué publié mardi.

Revenus stables

Les conditions que le patron invoque, en sus de la vigueur du franc face à l'euro, au dollar et au yen, ont pesé sur les recettes. La "forte dégradation réitérée des revenus moyens, en particulier sur les vols intra-européens et à destination de l'Amérique du Nord", a également péjoré le chiffre d'affaires qui a stagné à 1,19 milliard de francs.

Revenant sur son programme Score, engagé au niveau du groupe Lufthansa, Swiss précise avoir épargné 226 millions de francs jusqu'ici. L'entreprise compte économiser 313 millions d'ici à l'an prochain.

Parmi les autres projets, en plus de l'élargissement de son offre au départ de Genève, elle entend diminuer ses coûts de kérosène - "le plus gros poste de dépenses à réduire" à l'échelle du groupe. Des frais qui se sont déjà amoindris l'an passé.

La compagnie renouvellera, de plus, sa flotte dès 2016. Dans ce cadre, elle dit avoir l'intention d'instaurer les conditions adéquates pour son personnel de cabine et poursuit les entretiens avec les partenaires sociaux. Elle résiliera entre-temps, pourtant, les deux conventions collectives de travail à la fin avril de l'an prochain et instaurera "les modifications structurelles requises".

/ATS


Actualisé le