Syrie: les Bourses asiatiques reculent et le pétrole grimpe

Les Bourses asiatiques affichaient une nette baisse mercredi matin alors que les prix du pétrole progressaient. Les marchés s'inquiètent visiblement d'une éventuelle intervention militaire des Occidentaux en Syrie, après l'attaque présumée à l'arme chimique du régime de Damas.

A la pause de la mi-journée, l'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo reculait de 2,32%. Vers 02H45 GMT, le SX200 de Sydney abandonnait 1,03%, le Kospi de Séoul 0,45% et l'indice de Hong Kong 1,45%. L'indice composite de Shanghai reculait de 0,77%. Comme les places européennes et américaines la veille, les Bourses asiatiques prennent en compte un retour du risque géopolitique.

Le pétrole, lui, continuait de grimper, après avoir atteint la veille leur plus haut niveau depuis 18 mois (pour le WTI) et 6 mois (pour le Brent).

Intervention en vue

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre gagnait 71 cents à 109,72 USD lors des échanges matinaux en Asie, et le Brent de la mer du Nord, à même échéance, s'appréciait de 1,10 USD à 115,46 USD. La veille, le WTI s'était envolé de 3,09 USD la veille et le Brent de 3,63 USD.

Mardi, le chef du Pentagone Chuck Hagel a déclaré que les forces armées américaines étaient "prêtes" pour une action militaire en Syrie si Barack Obama donnait son aval.

"La possibilité d'une frappe militaire sur le pays s'accroît chaque minute et les investisseurs s'inquiètent que cela déstabilise la région, a déclaré Kathy Lien, analyste chez BK Asset Management.

/SERVICE


Actualisé le