Too big to fail: l'affaire UBS ne s'invitera pas au débat

La récente affaire UBS ne s'invitera pas dans le débat dit du "too big to fail". Le Conseil national a refusé lundi par 55 voix contre 42 une motion d'ordre de Susanne Leutenegger Oberholzer (PS/BL) qui voulait proposer une interdiction des activités de banque d'investissement aux grandes banques.La socialiste souhaitait prolonger jusqu'à 15h30 le délai déjà échu pour déposer de nouvelles propositions concernant la révision de la loi sur les banques. Elle n'a reçu le soutien que de la gauche et de quelques UDC. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes