Tourisme: prévisions pour 2013 et 2014 "modérément optimistes"

Le secteur touristique suisse semble avoir touché le fond, estime Dominique de Buman, président de la Fédération suisse du tourisme. Les prévisions pour 2013 et 2014 sont "modérément optimistes", a-t-il dit mercredi à l'assemblée générale à Morat (FR).

La saison d'hiver a été forte et celle d'été aussi - seule l'entre-saison a été plus faible, notamment en raison de la météo défavorable. La saison estivale qui s'achève pourrait inscrire une croissance de 2-3%, après un été 2012 mauvais.

L'ensemble de l'année en cours devrait enregistrer une légère progression, alors que les instituts conjoncturels prévoyaient une stabilité, et les pronostics sont plutôt favorables pour l'an prochain. "On aimerait atteindre 2%", a précisé à l'ats Dominique de Buman quant aux exercices 2013 et 2014, tout en souhaitant rester prudent.

Reste que depuis 2008, le secteur a enregistré une baisse des nuitées hôtelières d'environ 7% et la parahôtellerie a connu un recul similaire. Le tourisme urbain est resté stable, alors que le tourisme alpin de loisirs a chuté de près de 13% sur ces cinq dernières années, avec pour conséquence une situation financière délicate pour les acteurs de l'hébergement et des remontées mécaniques, a souligné M. de Buman.

Faire bouger les touristes

"La Suisse a un potentiel touristique immense", a affirmé pour sa part Johann Schneider-Ammann, conseiller fédéral en charge de l'économie. Le secteur a souffert ces dernières années, mais le Conseil fédéral a proposé des mesures pour améliorer ces conditions-cadre, a-t-il rappelé, se référant notamment au rapport 2013 sur le tourisme présenté en juin.

Selon Johann Schneider-Ammann, il faut attirer les touristes en Suisse via les sites les plus réputés. Il faudrait aussi ensuite les inciter à explorer le reste du territoire helvétique pour y découvrir des destinations moins connues.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes