Travaux d'entretien et prix du sillon plombent le résultat des CFF

La hausse du prix du sillon et l'augmentation des travaux d'entretien imposés sur le réseau ont pesé sur le résultat des CFF au 1er semestre 2013. L'ex-régie a vu son bénéfice reculer de 39 millions de francs (27,8%) par rapport à la même période de 2012, s'établissant à 100, 8 millions. Les produits d'exploitation ont progressé de 2% à 4,045 milliards.

Outre le relèvement du prix du sillon de 97 millions de francs, la croissance du nombre de voyageurs met le réseau à rude épreuve, écrivent mercredi les CFF dans un communiqué. Les coûts induits par le remplacement de rails sur des tronçons très sollicités afin d'améliorer la sécurité des installations se sont montés à quelque 70 millions de francs.

CFF Infrastructure a ainsi clôturé le 1er semestre sur une perte de 70,7 millions, alors qu'il avait dégagé un bénéfice de 8,1 millions durant la même période en 2012. Le nombre de sillons-kilomètres parcourus a certes progressé de 2,6% à 84 millions, mais la baisse des contributions fédérales à l'exploitation de l'infrastructure n'a pas permis de profiter des revenus supplémentaires générés, ajoute la compagnie ferroviaire.

De son côté, CFF Cargo s'en sort mieux, avec un résultat positif de 2,6 millions de francs, l'effet des mesures d'assainissement engagées en 2011, selon l'ex-régie. Quant à CFF Immobilier, il a amélioré son résultat avant versement des indemnités compensatoires de 47% à 158,2 millions (1er semestre 2012: 107,6 millions).

Les CFF estiment "réjouissante" l'évolution du nombre de voyageurs, en augmentation de 0,6% par rapport au 1er semestre 2012. Il s'établit ainsi à 970'000 personnes ayant pris quotidiennement les trains CFF. Le nombre de voyageurs-kilomètres parcourus s'est également accru de 1,9% à 8,727 milliards. Le nombre d'abonnements généraux a progressé de 1,5%.

/SERVICE


Actualisé le