UBS dégage un bénéfice net de 690 millions au deuxième trimestre

UBS a surpris positivement le marché lundi, en dévoilant avec huit jours d'avance ses résultats du deuxième trimestre 2013. Le numéro un bancaire helvétique, qui a engrangé d'importants afflux de fonds dans la gestion de fortune, escompte un bénéfice net de quelque 690 millions de francs. Il a trouvé, de plus, un accord pour régler un litige aux Etats-Unis lié à des titres hypothécaires.

UBS doit présenter ses comptes trimestriels détaillés le 30 juillet. Le consensus des analystes interrogé par Reuters tablait, pour la période avril-juin, sur un profit net de 558 millions de francs, alors que l'établissement avait engrangé à pareille époque l'an dernier un bénéfice de 425 millions.

Au niveau opérationnel, le résultat avant impôts devrait atteindre 1,020 milliard de francs. Il s'était monté à 951 millions un an plus tôt.

La banque aux trois clefs anticipe également d'importants afflux nets d'argent frais: 10,1 milliards de francs dans la gestion de fortune et de 2,7 milliards dans la même unité dédiée aux Amériques.

Ces entrées de fonds trimestrielles comptent parmi les meilleures de ces dernières années. L'institut conforte ainsi sa première place mondiale dans la gestion de fortune, malgré ses déboires aux Etats-Unis et en France ou encore le scandale du Libor. Dans la division gestion d'actifs en revanche, il a pâti de reflux nets de l'ordre de 2 milliards de francs.

Supérieure aussi aux attentes, la capitalisation de la banque. Le ratio de fonds propres durs, selon les dispositions dites de Bâle III, a atteint 11,2% sur une base complète et 16,2% au vu d'une application par étapes.

Titre en verve à la Bourse

Si cet arrangement de fond doit encore recevoir l'aval final des différentes parties, les analystes le saluent déjà. Les résultats provisoires sont accueillis positivement également. La banque Vontobel les estime "solides", en particulier l'afflux de fonds dans la division gestion de fortune.

Des courtiers font part de leur étonnement, du reste, quant à la publication surprise de ces résultats. Ce genre d'annonce n'est pas monnaie courante chez UBS, relèvent-ils.

Les investisseurs semblaient, du reste, goûter à la performance. A la Bourse suisse, l'action UBS grimpait de 3,35% à 18,20 francs dans un marché en faible progression, en fin de matinée. Le titre de la banque privée zurichoise Julius Baer bondissait également, après l'annonce le même jour de comptes semestriels jugés aussi solides. Credit Suisse doit divulguer ses résultats jeudi.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus