Publicité

La prévoyance à l'ère des modèles de travail flexibles

Les modèles de travail gagnent en flexibilité, les interruptions de carrière de longue durée ne sont plus l'exception et les retraites partielles, anticipées et tardives sont en progression. Cela a un impact sur la prévoyance.

Helvetia "Si le taux d'occupation est réduit au profit du temps passé en famille, la situation de la prévoyance doit être réévaluée" selon Loïc Aubry, agent général chez Helvetia à Delémont

La prévoyance est un sujet que chacun devrait aborder – et pas qu'une fois. Parce que la situation de vie change, tout comme les risques et les besoins de protection et de sécurité. Si aujourd'hui c'est la famille qu'il faut protéger lors de l'achat d'un logement, demain ce sera peut-être le partenaire de vie dans la nouvelle famille recomposée ou la partenaire commerciale dans l'entreprise.

La flexibilité exige une sensibilisation accrue à la prévoyance

Les nouvelles formes de travail exigent de la flexibilité ; en même temps, de nouvelles possibilités d'aménager sa vie professionnelle font leur apparition. La planification précoce de la prévoyance vieillesse est donc plus importante que jamais.

Que vous commenciez une nouvelle carrière à 50 ans, que vous réduisiez votre taux d'occupation en tant que tout nouveau père ou que vous preniez un congé sabbatique, ces décisions ont un impact sur vos prestations de prévoyance. Il convient de vérifier que cela ne crée pas de lacunes. Si vous ne prenez pas votre retraite à la date « prévue», cela aussi a un impact sur les prestations que vous recevrez après la retraite.

Il faut prendre soi-même l'initiative

Pour la plupart des personnes en Suisse, l'AVS et la prévoyance professionnelle constituent la plus grande part du revenu pendant la vieillesse. Les assurances sociales et l'offre de la prévoyance privée s'adaptent cependant aux changements de la société. Les prestations subissent donc des modifications. Il est d'autant plus important d'évaluer régulièrement la situation de prévoyance – et prendre soi-même l'initiative.

Plus la période d'activité lucrative est courte et plus les revenus sont bas, plus le montant du capital ou de la rente versée à la retraite est bas. Les femmes qui se retirent du monde du travail pour élever leur enfant sont encore plus touchées. C'est pour cette raison, qu'il est important d'épargner pour la retraite de sa propre initiative. Ce n'est pas toujours facile pour les jeunes, ni même pour une famille, car souvent il ne reste pas grand-chose à la fin du mois. Néanmoins : quiconque veut être financièrement aussi indépendant que possible pendant ses vieux jours doit mettre quelque chose de côté.

 Un conseil en matière de prévoyance est un bon premier pas ; prenez directement rendez-vous avec un spécialiste Helvetia afin de faire un bilan de situation grâce au QR-Code suivant.

La prévoyance est un sujet que chacun devrait aborder – et pas qu'une fois. Parce que la situation de vie change, tout comme les risques et les besoins de protection et de sécurité. Si aujourd'hui c'est la famille qu'il faut protéger lors de l'achat d'un logement, demain ce sera peut-être le partenaire de vie dans la nouvelle famille recomposée ou la partenaire commerciale dans l'entreprise.

La flexibilité exige une sensibilisation accrue à la prévoyance

Les nouvelles formes de travail exigent de la flexibilité ; en même temps, de nouvelles possibilités d'aménager sa vie professionnelle font leur apparition. La planification précoce de la prévoyance vieillesse est donc plus importante que jamais.

Que vous commenciez une nouvelle carrière à 50 ans, que vous réduisiez votre taux d'occupation en tant que tout nouveau père ou que vous preniez un congé sabbatique, ces décisions ont un impact sur vos prestations de prévoyance. Il convient de vérifier que cela ne crée pas de lacunes. Si vous ne prenez pas votre retraite à la date « prévue», cela aussi a un impact sur les prestations que vous recevrez après la retraite.

Il faut prendre soi-même l'initiative

Pour la plupart des personnes en Suisse, l'AVS et la prévoyance professionnelle constituent la plus grande part du revenu pendant la vieillesse. Les assurances sociales et l'offre de la prévoyance privée s'adaptent cependant aux changements de la société. Les prestations subissent donc des modifications. Il est d'autant plus important d'évaluer régulièrement la situation de prévoyance – et prendre soi-même l'initiative.

Plus la période d'activité lucrative est courte et plus les revenus sont bas, plus le montant du capital ou de la rente versée à la retraite est bas. Les femmes qui se retirent du monde du travail pour élever leur enfant sont encore plus touchées. C'est pour cette raison, qu'il est important d'épargner pour la retraite de sa propre initiative. Ce n'est pas toujours facile pour les jeunes, ni même pour une famille, car souvent il ne reste pas grand-chose à la fin du mois. Néanmoins : quiconque veut être financièrement aussi indépendant que possible pendant ses vieux jours doit mettre quelque chose de côté.

 Un conseil en matière de prévoyance est un bon premier pas ; prenez directement rendez-vous avec un spécialiste Helvetia afin de faire un bilan de situation grâce au QR-Code suivant.

QRCode Helvetia

Logo Helvetia