Audrey Gogniat : « Je suis contente de ce que j’ai accompli »

La tireuse du Noirmont tire un bilan très positif des championnats d’Europe de tir en Hongrie ...
Audrey Gogniat : « Je suis contente de ce que j’ai accompli »

La tireuse du Noirmont tire un bilan très positif des championnats d’Europe de tir en Hongrie où elle a décroché le bronze à la carabine à air comprimé à 10 m et une 8e place par équipe

Audrey Gogniat sur le podium avec sa médaille de bronze aux côtés de la Polonaise Julia Ewa Piotrowska et de la gagnante allemande Anna Jansen (au centre). (Photo: EPA/Csaba Krizsan) Audrey Gogniat sur le podium avec sa médaille de bronze aux côtés de la Polonaise Julia Ewa Piotrowska et de la gagnante allemande Anna Jansen (au centre). (Photo: EPA/Csaba Krizsan)

Audrey Gogniat a visé dans le mile en Hongrie. La Jurassienne de 21 ans s’est parée de bronze vendredi en individuel au tir à la carabine à air comprimé à 10 m aux championnats d’Europe à Györ. Le lendemain, elle s’est classée 8e par équipe avec ses compatriotes Nina Christen et Chiara Leone en étant la meilleure tireuse du trio en Hongrie. « J’en tire un bilan très positif, je suis contente de ce que j’ai accompli. C’est ce que j’étais venue chercher, mais j’étais surtout venue pour faire mon travail et je pense que j’ai bien réussi à le faire. J’étais un peu stressée durant la qualification, car au niveau européen c’est toujours difficile de se situer, mais je me sentais bien et j’étais confiante. Et pendant le tir, j’ai vraiment réussi à bien canaliser mon énergie pour la mettre que dans le tir et je suis contente de ce que j’ai fait. C’était un beau moment à vivre », explique Audrey Gogniat.

Audrey Gogniat « C’était un beau moment à vivre »

La Noirmonière s’est ainsi illustrée dans l’optique d’obtenir un des deux tickets helvétiques pour les Jeux olympiques de Paris cet été pour lesquels elle est en concurrence avec ses deux coéquipières : « En tout cas, je n’ai pas fait de pas en arrière, je pense que j’ai fait un pas en avant. On verra, il y a encore d’autres étapes qui arrivent, ce n’est pas le moment de se relâcher, il faut continuer le travail comme ça. Il faudra vraiment tout donner sur les épreuves de Coupe du monde qui arrivent pour faire les sélections pour Paris, pour montrer que je suis là et que je peux le faire. Je peux encore progresser dans la confiance que j’ai en moi et dans mon travail et je pense que là on est vraiment sur le bon chemin », conclut Audrey Gogniat. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes