FC Sochaux : un monument du foot français en péril

Le FC Sochaux-Montbéliard joue ce vendredi soir face à Grenoble sa survie dans le monde professionnel ...
FC Sochaux : un monument du foot français en péril

Le FC Sochaux-Montbéliard joue ce vendredi soir face à Grenoble sa survie dans le monde professionnel. L’entraîneur du FC Bassecourt Anthony Sirufo, formé au FCSM, était l’invité de la matinale

Le Stade Bonal sonnera creux ce vendredi soir contre Grenoble. Le FCSM a été sanctionné d'un huis clos suite à des débordements de ses supporters. Le Stade Bonal sonnera creux ce vendredi soir contre Grenoble. Le FCSM a été sanctionné d'un huis clos suite à des débordements de ses supporters.

C’est un monument du football français qui est en train de vaciller juste de l’autre côté de la frontière. Le FC Sochaux-Montbéliard joue sa survie en Ligue 2 ce vendredi soir à l’occasion de la dernière journée du championnat. Actuellement 18e, synonyme de barrage pour la relégation, le FCSM affronte Grenoble à 20h45 dans un stade Bonal à huis clos pour la première fois de son histoire suite à des débordements de ses supporters.

En fonction des différents résultats, tous les scénarios sont possibles : le maintien, une place de barragiste mais aussi la relégation directe en National, ce qui signifierait quitter le monde professionnel. Un scénario qui serait aussi catastrophique qu’ironique lorsque l’on sait que le FC Sochaux a été le premier club professionnel en France. « Une relégation sera un terrible événement. On a du mal à se l’imaginer. Il n’y a pas si longtemps, ils formaient encore énormément de bons jeunes avec de bons résultats », évoque l’entraîneur français du FC Bassecourt, Anthony Sirufo, formé au FCSM. « C’est quand même un club avec une âme mythique, qui a le deuxième nombre de saisons le plus élevé en Ligue 1. Ça fait partie du patrimoine du foot français. Ça fait vraiment peur mais je pense sincèrement que l’équipe va gagner », confie l’entraîneur vadais.

Anthony Sirufo invité de la matinale

Au-delà du sportif, le FCSM est également au bord du gouffre sur le plan administratif et financier. Depuis la vente du club par Peugeot en 2015, un gros flou financier a toujours entouré les actionnaires chinois du groupe Tech Pro qui n’ont jamais eu les faveurs des supporters. La gestion sportive avait même été confiée l’an dernier au Baskonia Alavès, un club espagnol, avant de finir en fiasco par un divorce sino-espagnol. « Monsieur Li », président chinois du FCSM depuis 2015 a été évincé il y deux semaines après avoir été limogé de la présidence de son groupe suite à un procès perdu contre le Crédit Suisse. Le FCSM a dû passer cette semaine devant le tribunal de commerce après une alerte lancée par le commissaire aux comptes. La semaine prochaine, le 22 mai, le club sera auditionné par la Direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG, le gendarme financier du foot français) avec de grosses craintes puisqu’il va falloir combler un déficit structurel d’environ quatre millions d’euros. L’été devrait aussi s’annoncer agité puisque le nouveau président, Frédéric Dong Bo, a ouvert la porte à une vente. Le FC Sochaux-Montbéliard est donc à un tournant majeur de son histoire, et vit même ses heures les plus sombres depuis sa création en 1928. /jpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus