Coup d'arrêt pour la fusion entre trois clubs de football ajoulots

Le FC Clos du Doubs et le FC Courgenay ont voté lundi soir. Ils n'ont pas atteint les 75% de ...
Coup d'arrêt pour la fusion entre trois clubs de football ajoulots

Le FC Clos du Doubs et le FC Courgenay ont voté lundi soir. Ils n'ont pas atteint les 75% de « oui » nécessaires. Le FC Cornol-La Baroche se prononcera tout de même ce mercredi

Le FC Cornol - La Baroche (ici Hervé Tschanz) votera ce mercredi soir sur le projet de fusion (Photo : archives. Mauricette Schnider). Le FC Cornol - La Baroche (ici Hervé Tschanz) votera ce mercredi soir sur le projet de fusion (Photo : archives. Mauricette Schnider).

Le projet de fusion de trois clubs de football ajoulots subit un coup d’arrêt mais n’est pas enterré. Le FC Clos du Doubs et le FC Courgenay se sont prononcés lundi soir en faveur du mariage, mais les 75% d’acceptation nécessaires n’ont pas été atteints. Le FC Cornol-La Baroche se prononcera tout de même ce mercredi. La fusion reste « obligatoire », selon les trois comités.


Une fusion plébiscitée mais pas validée

Le FC Clos du Doubs a dit « oui » à 64% lundi soir. Il a manqué 6 voix pour atteindre le seuil nécessaire de 75%. Jérôme Houlmann, président du club, nous a fait part de sa déception. « Certains ont peur de perdre leur identité », explique-t-il.


Le FC Courgenay pourrait convoquer un nouveau vote

Deux voix : c’est ce qu’il a manqué au FC Courgenay. L’assemblée a voté à 26 voix pour et 11 voix contre la fusion lundi soir. « Je suis fâché que nous n’ayons pas débattu du fond. La discussion s’est résumée à des incompatibilités entre personnes », selon le président du club.

Daniel Farine a fait appel à un juriste de l’Association suisse de football. Certaines personnes n’auraient pas reçu de convocation à l’assemblée. Le vote pourrait être reconvoqué, selon l’avis que rendra le juriste.


Le FC Cornol-La Baroche se prononcera tout de même mercredi soir

Le FC Cornol-La Baroche maintient son assemblée. Jean-Baptiste Petignat, vice-président, s’attend à un résultat positif. Il veut aller au bout, en tenant compte de l’incertitude autour du vote de Courgenay.

Les trois comités ont réitéré la nécessité de cette fusion, pour une meilleure gestion des clubs, favoriser la recherche de sponsors, former la relève et conserver des joueurs de talent dans la région. Ils poursuivront donc le travail dans ce but et se rencontreront la semaine prochaine. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus