Le foot amateur reprend espoir

Dès lundi, les jeunes de moins de 20 ans pourront retrouver les terrains d’entraînement et ...
Le foot amateur reprend espoir

Dès lundi, les jeunes de moins de 20 ans pourront retrouver les terrains d’entraînement et la compétition, les adultes peuvent espérer une reprise au complet le 22 mars si la situation sanitaire évolue favorablement

Les moins de 20 ans vont pouvoir retrouver les terrains de football dès lundi, les championnats juniors pourraient reprendre dès avril. (Photo d'archive) Les moins de 20 ans vont pouvoir retrouver les terrains de football dès lundi, les championnats juniors pourraient reprendre dès avril. (Photo d'archive)

Le Conseil fédéral a finalement annoncé peu d'assouplissements ce mercredi, mais a quand même lâché du lest pour les activités culturelles et sportives des jeunes. Dès lundi, tous les moins de 20 ans pourront à nouveau se réunir pour faire de la musique ou du sport, y compris en compétition. Cela signifie, notamment, le retour sur les terrains de tous les footballeurs juniors du Jura. « C’est une bouffée d’oxygène pour eux, pour leur vie sociale. C’est très bien que le Conseil fédéral ait ouvert cette porte », se réjouit le vice-président de l’Association jurassienne de football Patrick Wäspe, également président de la commission de jeu. Ces équipes juniors pourraient, selon lui, reprendre leurs championnats respectifs de manière « normale » dès début avril.

Patrick Wäspe : « Une bouffée d'oxygène pour la vie sociale qu'ils n'avaient plus »

Les installations sportives en extérieur, patinoires, terrains de foot ou encore courts de tennis, seront à nouveau accessibles dès lundi à des groupes d'entraînement de cinq personnes maximum. Il faudra en revanche encore patienter pour les compétitions adultes. « Mais on espère fortement pouvoir organiser ce championnat actif », veut croire Patrick Wäspe. En effet, à l’instar des restaurants, une reprise au complet pourrait être possible le 22 mars si la situation épidémiologique évolue favorablement. « Cela nous ferait gagner un peu de temps par rapport à la date du 1er avril initialement annoncée. Parce que la reprise par petits groupes de cinq, ce n'est pas terrible pour le football. Disons qu’on voit le bout du tunnel, mais on ne peut pas encore parler d’une reprise », tempère le vice-président de l’AJF. Différents scénarios ont déjà été imaginés pour les calendriers de la deuxième partie de saison. Des discussions seront encore menées en lien avec l’Association suisse de football qui espère une reprise des championnats adultes dès la mi-avril. /jpi

Patrick Wäspe : « Pas une vraie reprise, mais on voit le bout du tunnel »


Actualisé le