Des clubs de la région pour l’arrêt immédiat de la saison

Cinq clubs de football de la région, dont les SR Delémont et le FC Bassecourt, veulent que ...
Des clubs de la région pour l’arrêt immédiat de la saison

Cinq clubs de football de la région, dont les SR Delémont et le FC Bassecourt, veulent que les instances sifflent l’arrêt de la saison

Le FC Bassecourt fait partie des clubs qui demandent l'arrêt immédiat de la saison (photo : archives Georges Henz). Le FC Bassecourt fait partie des clubs qui demandent l'arrêt immédiat de la saison (photo : archives Georges Henz).

Ils ne veulent pas décider du sort de leur avenir sur un, deux ou trois matches… des clubs de la région montent au front pour siffler l’arrêt de la saison de football. Le FC Develier, les SR Delémont, le FC Bassecourt, le FC Courroux et le FC Court ont envoyé ce vendredi une lettre aux instances nationales et régionales du ballon rond. Ils veulent mettre un terme à la saison maintenant, et éviter ainsi de finir le 1er tour au mois de juin. L’Association suisse de football avait annoncé vendredi que les derniers matches du 1er tour se joueraient pour autant que les restrictions liées au coronavirus soient levées dans le football à fin mai. Ce sont les Escargots qui ont initié le mouvement et contacté certains autres clubs.


Des risques pour l’intégrité des joueurs

A l’origine de la démarche, on retrouve donc le FC Develier et son président Daniel Brêchet. Ce dernier avance ses arguments : « L’équité sportive n’est pas respectée en ne jouant qu’un tour et en le finissant avec une préparation courte et tronquée », affirme le président des joueurs de La Pran. De plus, d’après lui, le risque de blessures serait important alors que les footballeurs n’ont plus pratiqué leur sport dans des conditions « normales » depuis octobre dernier. Aujourd’hui encore, la pratique du ballon rond ne peut se faire que par groupes de 15, sans contact. Daniel Brêchet renchérit : « Imaginez, il y aura des matches couperet où l’avenir d’un club se jouera en 90 minutes. Ca sent la bataille de rue », prévient-il. S’il avoue « ne pas oser y penser », le président du FCD ne peut pas écarter de possibles arrangements entre certaines équipes.


Les leaders pas oubliés

Daniel Brêchet pense aussi aux équipes qui sont en bonne position. Selon lui, son message ne défend pas que les clubs qui risquent la relégation : « Je veux ouvrir la porte aux promotions », dit-il, en poursuivant : « Quand on veut, on peut » et « je pense que la question de la promotion pour les clubs qui sont en position pour finir 1ers doit être mise sur la table et discutée par les instances ». /mle

Daniel Brêchet : « Intolérable »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus