Une victoire heureuse pour la sélection helvétique

Même si elle fut heureuse, la Suisse a cueilli sa quatrième victoire de l'année en quatre rencontres ...
Une victoire heureuse pour la sélection helvétique

Une victoire heureuse pour la sélection helvétique

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Même si elle fut heureuse, la Suisse a cueilli sa quatrième victoire de l'année en quatre rencontres après ses succès contre la Bulgarie, la Lituanie et la Finlande. Elle a battu les Etats-Unis 2-1.

A Saint-Gall pour le premier match de préparation avant l'Euro qu'elle entamera le 12 juin à Bakou face au Pays de Galles, la Suisse a forcé la décision grâce à des réussites de Ricardo Rodriguez (10e) et de Steven Zuber (63e), deux hommes qui ont été en souffrance cette saison dans leur club.

La victoire qui entretient une dynamique positive après une année « blanche » et le nom des buteurs sont donc les deux grandes satisfactions de la soirée pour Vladimir Petkovic. Mais le sélectionneur devra reconnaître que son équipe fut loin d'être supérieure dans le jeu devant un adversaire aussi juvénile que talentueux.

Le chantier demeure vaste pour Vladimir Petkovic à moins de deux semaines du match crucial contre Gareth Bale et les siens. En défense, les erreurs individuelles, avec notamment la relance catastrophique de Nico Elvedi sur l'ouverture du score de Sebastian Lletget à la 5e minute et les risques inconsidérés pris par Fabian Schär, doivent être gommées au plus vite.

Zakaria: toujours des doutes

En ligne médiane, Denis Zakaria n'a pas levé toutes les interrogations. Le Genevois peine à retrouver son meilleur niveau après sa blessure au genou contractée en mars 2020. Il a fallu l'introduction de Remo Freuler à la pause pour que la Suisse retrouve enfin une certaine assise. Si Vladimir Petkovic devait persister dans son idée de jouer en 3-4-1-2, il n'y aura pas de 'match' entre Freuler et Zakaria pour seconder Granit Xhaka dans l'axe.

En attaque, Xherdan Shaqiri, qui n'a eu droit qu'à une seule mi-temps, s'est contenté d'un service minimal. Pour sa 90e sélection, le Bâlois a toutefois rappelé qu'il n'était pas un joueur comme les autres. Il fut à l'origine de l'égalisation de Rodriguez et aussi de l'action qui a provoqué un penalty à la 41e que ce même Rodriguez devait toutefois rater. Mais si la Suisse avait mené au score à la pause, on aurait pu parler d'un véritable hold-up...

Widmer le grand gagnant

Le grand gagnant de la soirée dans le camp helvétique se nomme Silvan Widmer. Passeur décisif sur le 1-1 et impliqué sur l'action du penalty, le latéral du FC Bâle a témoigné d'un réel punch sur le plan offensif. Après ce match, il a marqué des points pour, à la fois, éloigner la concurrence de Jordan Lontomba et, pourquoi pas, se donner des chances de ravir une place de titulaire promise à Kevin Mbabu.

La Suisse livrera un dernier match de préparation ce jeudi face au Liechtenstein, toujours à Saint-Gall. Il convient d'espérer que cette rencontre contre un adversaire bien plus modeste que les Etats-Unis permettra à Haris Seferovic et à Breel Embolo de régler la mire. Face aux Etats-Unis, ils furent bien loin de taper dans le mille.

/ATS

 

Actualités suivantes