FC Courroux et FC Courrendlin lancent un projet de fusion

Les deux clubs de football de la Vallée de Delémont ont informé leurs membres d’un projet de ...
FC Courroux et FC Courrendlin lancent un projet de fusion

Les deux clubs de football de la Vallée de Delémont ont informé leurs membres d’un projet de fusion ce samedi, il viserait notamment à stabiliser une équipe en 2e ligue voire plus haut

Une phase de consultation s'ouvre désormais jusqu'à la fin de l'été. (Photo : FC Courroux et FC Courrendlin). Une phase de consultation s'ouvre désormais jusqu'à la fin de l'été. (Photo : FC Courroux et FC Courrendlin).

Le FC Courroux et le FC Courrendlin pourraient bientôt ne faire plus qu’un. Un projet de fusion entre les deux clubs de football a été lancé par les dirigeants et responsables techniques. Ces derniers l’ont exposé ce samedi matin aux membres des deux clubs lors d’une assemblée d’information à la halle de gym de Courrendlin. Les deux entités collaborent déjà depuis une trentaine d’années pour les juniors et le groupement féminin, une fusion permettrait selon le groupe de travail d’assurer un meilleur développement de toutes les équipes. « Les responsables évoquent depuis un certain temps une difficulté à pérenniser les structures et à poursuivre le développement sportif. Courroux essaie depuis dix ans de s’établir durablement en 2e ligue mais le constat est que ce sera très difficile seul. Courrendlin (actuellement en 3e ligue) a la même ambition. Donc en mettant en place des synergies, également financières et dans les ressources humaines, on aurait plus de facilité à développer le club », expose Daniel Brosy, coordinateur du groupe de travail en charge du projet de fusion.

Daniel Brosy : « Les deux clubs constatent qu'il est compliqué de poursuivre leur développement »

Sportivement, le club fusionné viserait alors la stabilité en 2e ligue avec une équipe réserve un étage en dessous. « Une ambition supérieure, à moyen terme, est aussi envisageable. Il n’y a aucune raison de fusionner si l’on n’a pas une ambition sportive plus élevée, c’est évident que l’on doit être attractif à ce niveau-là », avance Daniel Brosy. Une phase de consultation, au cours de laquelle chacun peut faire part de ses remarques, s’ouvre désormais jusqu’à la fin de l’été avant que les deux clubs ne fassent un point de situation lors de leurs assemblées générales respectives en août et septembre. Un site internet participatif dédié au projet de fusion a aussi été lancé. Si les retours sont positifs et « permettent une avancée du projet », le processus décisionnel pourrait alors être lancé dans les deux clubs. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus