Patrick Wäspe réagit à l’annulation de sa suspension par l’AJF

L’Ajoulot affirme que la décision du comité central de l’Association jurassienne de football ...
Patrick Wäspe réagit à l’annulation de sa suspension par l’AJF

L’Ajoulot affirme que la décision du comité central de l’Association jurassienne de football est normale, étant donné qu’il estime n’avoir rien à se reprocher, et va continuer à demander la transparence au sein de l’AJF

Patrick Wäspe estime « tout à fait normale » la décision de l'AJF de le réintégrer parmi ses rangs. (Photo: archives) Patrick Wäspe estime « tout à fait normale » la décision de l'AJF de le réintégrer parmi ses rangs. (Photo: archives)

Patrick Wäspe considère « tout à fait normale » l’annonce de l’AJF de le rétablir dans ses fonctions. Le comité central de l’Association jurassienne de football a indiqué jeudi soir, dans un communiqué, avoir décidé d’annuler sa décision du mois dernier. Il affirme « avoir pris acte » que la suspension de l’Ajoulot n’était « pas valable, après avoir sollicité un conseil juridique ». Patrick Wäspe est ainsi maintenu dans toutes ses fonctions dont celles de vice-président de l’AJF et de président du comité de jeu de l’Association de football Berne/Jura ». Il lui était reproché « des propos et comportements inappropriés ainsi qu’une faute grave », comme le président de l’AJF Jacky Borruat l’avait indiqué à RFJ. Le communiqué publié jeudi soir précise que l’Ajoulot « n’a pas commis de faute grave ». De son côté, Patrick Wäspe estime que son image « a été salie (…) pour une histoire où il n’y a rien », ce qu’il qualifie « d’inadmissible ». L’homme qui avait annoncé sa démission pour la fin de la saison avant le déclenchement de cette affaire affirme aussi que l’AJF et son président ont perdu toute crédibilité. Patrick Wäspe estime qu’il a touché des points sensibles au sein de l’Association jurassienne de football et continuera à demander « de la transparence ».

Patrick Wäspe : « L’AJF n’a plus de crédibilité, idem pour le président. Il n’y a plus de crédibilité envers les clubs »

Patrick Wäspe regrette également qu’aucune excuse n’ait été formulée par l’AJF à son égard et précise qu’il ne sait pas encore s’il va donner une suite juridique à cette affaire. L’Ajoulot entend en parler avec son avocat mais ne souhaite pas qu’une éventuelle démarche de ce type engendre des frais pour les clubs. Contacté également, le président de l’AJF, Jacky Borruat, nous a indiqué qu’il ne ferait « plus aucun commentaire sur cette affaire ». /comm-fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus