En plein psychodrame Mbappé, le PSG veut retrouver les quarts

Le PSG va devoir faire fi des tensions du moment entre Kylian Mbappé et Luis Enrique pour retrouver ...
En plein psychodrame Mbappé, le PSG veut retrouver les quarts

En plein psychodrame Mbappé, le PSG veut retrouver les quarts

Photo: KEYSTONE/AP/Daniel Cole

Le PSG va devoir faire fi des tensions du moment entre Kylian Mbappé et Luis Enrique pour retrouver les quarts de finale de la Ligue des champions après deux ans d'absence.

Vainqueurs 2-0 de la Real Sociedad au Parc des Princes le 14 février, le PSG dispose d'un matelas en théorie confortable avant de se frotter à une formation basque qui a concédé une cinquième défaite en six matches, samedi à Séville (3-2).

Mais le PSG a depuis quelques jours plongé dans une ambiance de crise larvée et le contexte est devenu beaucoup plus tendu et brûlant depuis que Kylian Mbappé a annoncé son intention de quitter le club à l'issue de la saison.

Son remplacement à la mi-temps vendredi à Monaco (0-0), après deux autres matches volontairement tronqués par Luis Enrique contre Nantes et Rennes, a ainsi suscité un choc aux conséquences inconnues.

Le Bayern cherche à se relancer

Face à la Lazio mardi soir, l'objectif du Bayern Munich sera de renverser un score, pour l'heure déficitaire (0-1). Pour les Bavarois, distancés en championnat de 10 points à dix journées de la fin par le Bayer Leverkusen et éliminés de la Coupe d'Allemagne, la Ligue des champions apparait paradoxalement comme l'un des derniers espoirs pour éviter de vivre en 2024, pour la première fois depuis 2011, une année sans trophée à ajouter dans sa vitrine (il pourrait rester l'anecdotique Supercoupe d'Allemagne en cas de doublé pour Leverkusen).

Sextuple champion d'Europe, le Bayern Munich a participé 40 fois à la compétition reine du football européen et ne s'est arrêté qu'à six reprises avant le stade des quarts de finale. La dernière fois, c'était en 2019 contre Liverpool (futur lauréat de la compétition).

Contrat déjà réduit

Pour l'entraîneur Thomas Tuchel, la fin de saison s'apparente à une curieuse tournée d'adieux, puisque son contrat initial à la tête du Bayern jusqu'au 30 juin 2025 a été réduit par la direction du club d'un an, en raison d'une série négative de résultats.

Contrairement aux chanteurs en fin de carrière, Tuchel ne sait toutefois pas encore à combien de représentations il aura droit.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus