Le Sion de Walker arrache un point à Lucerne

Pour son premier match sur le banc de Sion, Marco Walker est allé accrocher un point à Lucerne ...
Le Sion de Walker arrache un point à Lucerne

Le Sion de Walker arrache un point à Lucerne

Photo: KEYSTONE/URS FLUEELER

Pour son premier match sur le banc de Sion, Marco Walker est allé accrocher un point à Lucerne (1-1) lors de la 26e journée de Super League dimanche.

Mais les Valaisans voient Vaduz, qui a battu 2-1 Servette, revenir fort.

Le message de Marco Walker est clair: Sion va faire en sorte d'aller chercher des points en se protégeant un maximum. Bloc bas, compacité et réduction des espaces seront les clés pour du maintien pour les Valaisans. Et si hold-up il peut y avoir, alors personne ne s'en offusquera.

A Lucerne, le plan a presque fonctionné. Lorsqu'à la 76e minute, Anto Grgic pouvait ouvrir le score en profitant d'une invraisemblable bévue de Frydek, cela avait l'allure d'un braquage total. Ne serait-ce que parce que Lucerne ne faisait que de pousser, au point de trouver la barre par un Alounga à bout portant quatre minutes plus tôt.

Mais il y a une petite justice en football. Alors les hommes de Fabio Celestini ont égalisé dans la foulée, sur une jolie frappe de Filip Ugrinic. Et Sion ne pouvait vraiment prétendre à mieux, d'autant que ce point pris est précieux.

Il permet à Sion de rester neuvième, même si cette place ne tient plus à grand-chose. Car si au classement, Vaduz demeure derrière les Valaisans, les deux équipes affichent 26 points et l'écart est désormais quasi nul. Marco Walker a dix journées pour faire ses comptes d'épicier.

Servette se rate

Servette a de son côté raté la passe de cinq. Et les Grenat ont du même coup manqué l'opportunité de conforter leur deuxième place au classement. Vaduz a été le bourreau, au grand désespoir de Sion donc.

Avec Frick, Rouiller et Kyei laissés sur le banc, Servette a peut-être fait un petit complexe de supériorité après ses quatre victoires consécutives. Mais sur le terrain, la différence a eu quelque chose de criant, avec des Liechtensteinois beaucoup plus tranchants dès qu'ils en ont eu la possibilité. Milan Gajic avait par exemple touché le poteau dès la 8e.

Mais c'est le latéral droit Pius Dorn qui a ouvert le score juste avant la demi-heure, profitant d'une sortie moyenne de Joël Kiassumbua. L'habituelle doublure de Frick n'a pas été plus à son avantage sur le 2-0 de Matteo Di Giusto (50e), même si celui-ci s'était bien joué de Vincent Sasso juste avant. La réduction de l'écart de Kyei à la 76e n'a rien changé.

Pour la troupe d'Alain Geiger, les conséquences sont relatives: elle garde son deuxième rang (mais voit Lugano revenir à un point). Pour Vaduz, en revanche, l'opération est idéale, puisque les hommes de Mario Frick reviennent à égalité de points avec Sion. Tout cela sera chaud jusqu'au bout.

En haut du classement, Young Boys a retrouvé la victoire, après quatre matchs nuls de suite. Les Bernois, fraîchement éliminés de l'Europa League, ont battu 4-0 Zurich. Quentin Maceiras, Felix Mambimbi et Jordan Siebatcheu (auteur d'un doublé) ont été les buteurs.

/ATS
 

Actualités suivantes