Pas de rebond pour le Servette FC

La pause internationale s’annonce studieuse pour le Servette FC ! Huit jours après la claque ...
Pas de rebond pour le Servette FC

Pas de rebond pour le Servette FC

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

La pause internationale s’annonce studieuse pour le Servette FC ! Huit jours après la claque reçue devant Yverdon, les Grenat n’ont pas su rebondir devant les Young Boys.

Ils se sont inclinés 1-0 à la Praille à l’issue d’une rencontre qui ne laissera pas un souvenir impérissable aux 10'593 spectateurs présents. Même si le meilleur homme du match fut le gardien des Young Byos, les Genevois ont dévoilé bien des manques pour espérer un meilleur résultat. Si le 4-4-2 vertical de René Weiler a fait merveille au tour préliminaire de la Ligue des Champions, il ne fonctionne pas vraiment sur le front de la Super League. Avoir balayé de manière aussi abrupte l’héritage laissé par son prédécesseur va très vite être reproché à l'entraîneur si son équipe ne redresse pas la barre très vite.

98 secondes auront suffi aux Young Boys pour frapper : un centre de Noah Persson repoussé par Nicolas Vouilloz dans les pieds de Lukasz Lakomy dont la frappe ne laissait aucune chance à Joël Mall. La formation de Raphaël Wicky était bien sur la lancée de son match de mardi contre le Maccabi Haïfa avec un réalisme extrême dans le dernier geste.

Sans Jérémy Guillemenot relégué sur le banc pour faire une place à la nouvelle recrue Bendeguz Bolla, le Servette FC a tenté de réagir. Bien aidés par les largesses de Loris Benito, les Grenat devaient se créer trois situations intéressantes avant le repos. Mais Anthony Racioppi, l’auteur mardi à la 3e minute de la parade qui valait 30 millions d’euros, opposait à chaque fois son véto. Mais c’est peu après l’heure de jeu que le Genevois signait son plus bel arrêt de l’après-midi avec son duel remporté devant Chis Bedia qui s’était présenté seul devant lui. Après une telle performance, on voit mal comment sa place de no 1 pourrait être remise en question même en cas de retour imminent de David von Ballmoos.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus