Super League: YB proche du titre, Xamax quasi relégué

Le trou est fait. En haut comme en bas, la Super League semble s'être décidée, surtout après ...
Super League: YB proche du titre, Xamax quasi relégué

Super League: YB proche du titre, Xamax quasi relégué

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le trou est fait. En haut comme en bas, la Super League semble s'être décidée, surtout après la victoire de Young Boys à Neuchâtel contre Xamax (1-0) jeudi.

Il ne s'agit pas d'être définitif, car le championnat de Suisse n'a pas toujours été prévisible ces dernières semaines. Mais Neuchâtel Xamax n'a plus beaucoup d'arguments en sa possession pour (se) convaincre qu'il ne terminera pas dixième et dernier. Avec désormais cinq points de retard sur Sion (qui a un match en moins) et huit sur Thoune, la relégation en Challenge League devient plus que vraisemblable à trois journées de la fin de la saison.

Ce n'est probablement pas jeudi que Xamax a laissé filer le maintien. L'adversité n'aidait de toute façon pas, surtout après que Saint-Gall a perdu contre Bâle (5-0) mercredi. Young Boys a en effet profité de l'énorme occasion qui s'est présentée à lui, en pouvant prendre cinq points d'avance en tête du classement. Cela est fait et on ne voit plus trop comment YB pourrait se priver d'un troisième titre de champion consécutif.

Un but encaissé naïvement

Aux dépens des espoirs neuchâtelois donc. Lesquels avaient pourtant été ravivés par le succès in extremis à Lucerne (2-1) dimanche dernier. Contre YB aussi, la jouerie n'était pas absente, les phases avec ballon étaient plutôt menées avec propreté. Mais sans réelle occasion et avec beaucoup trop de légèreté pour pouvoir véritablement bousculer les joueurs de Gerardo Seoane, lequel se dirige ainsi vers un second titre (le premier ayant été remporté par Adi Hütter).

Il ne faut pas non plus faire l'impasse sur la naïveté dont ont pu faire preuve les joueurs de Stéphane Henchoz. Si énergique sur son banc, l'entraîneur xamaxien a dû rester pantois lorsqu'il a constaté que l'ouverture du score bernoise est partie d'une touche pour... son équipe dans le camp adverse. Heureux de récupérer la balle, Christopher Martins l'a alors glissée à Jean-Pierre Nsame, lequel a ajusté un léger Laurent Walthert (8e). Le compteur du Camerounais n'en finit plus de grimper, avec désormais 29 réalisations.

Neuchâtel n'a donc presque plus aucune marge à sa disposition. Tout pourrait même être joué ce week-end, si d'aventure Sion devait battre Thoune samedi et que les Rouge et Noir ne s'imposaient pas contre Servette à la Praille dimanche. Stéphane Henchoz a déjà réalisé un miracle il y a an, mais comment envisager celui-ci?

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus