Le monde du hockey sur glace endeuillé

Une minute de silence sera observée samedi dans les patinoires avant tous les matches de LNA en mémoire de l'ancien international suisse Peter Jaks, retrouvé mort sous un train mercredi matin à Santo Spirito près de Bari (It). Le Tessin et Ambri-Piotta, dont Jaks fut le meilleur réalisateur de l'histoire, sont sous le choc.

Jeté sous un train

Dans l'attente de l'analyse ADN, la victime n'avait pas été identifiée formellement jeudi soir mais tous les éléments indiquent qu'il s'agit du légendaire attaquant, porté disparu depuis dimanche après avoir quitté son domicile tessinois. Des effets personnels ainsi qu'un tatouage au bras droit, sur lequel il avait fait inscrire les initiales de ses trois filles, ont pu être reconnus. Le conducteur du train régional avait freiné en urgence et tenté en vain avec un signal sonore d'avertir la victime. Les circonstances exactes du décès n'ont pas été révélées officiellement. D'après l'agence de presse italienne adnkronos, Peter Jaks a mis fin à ses jours en se jetant sous le train. L'entourage de l'ancien joueur, qui avait eu 45 ans cette année, avait fait état de problèmes personnels.

Trois titres

Peter Jaks, international à 146 reprises, était une légende du hockey suisse. En 809 matches de LNA, il avait inscrit 487 buts, fêtant notamment trois titres de champion avec Lugano (1998) et Zurich (2000 et 2001). A sa retraite sportive, il avait exercé la fonction de directeur sportif d'Ambri Piotta de 2003 à 2009 et était devenu consultant pour la télévision tessinoise. Très touché par la disparition de son champion, «la grande famille du club biancoblù» (Ambri) a exprimé sa solidarité avec la famille du disparu. «Nous avons non seulement perdu une idole mais aussi un ami, un compagnon et un homme authentique», relève le club léventin. /si


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus