L'auteur de la tuerie du Nouvel An à Istanbul capturé

L'auteur de la fusillade du Nouvel An dans une discothèque d'Istanbul a été capturé dans un ...
L'auteur de la tuerie du Nouvel An à Istanbul capturé

L'auteur de la tuerie du Nouvel An à Istanbul capturé

Photo: Keystone

L'auteur de la fusillade du Nouvel An dans une discothèque d'Istanbul a été capturé dans un quartier de la ville, a affirmé la chaîne de télévision d'Etat TRT. Trente-neuf personnes avaient perdu la vie lors de cette attaque.

L'auteur de ce massacre revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) a été retrouvé avec son fils de quatre ans dans un appartement du quartier stambouliote d'Esenyurt au cours d'une opération policière, selon TRT et d'autres médias turcs.

Il était en cavale depuis plus de quinze jours et des informations laissaient entendre qu'il n'avait jamais quitté Istanbul. Les autorités avaient entre-temps renforcé les contrôles aux frontières pour éviter que l'assaillant ne leur échappe.

L'arrestation s'est produite lors d'une opération menée conjointement par la police et les services secrets turcs MIT. L'agence de presse Dogan a publié une photo du suspect, le visage ensanglanté et vêtu d'un T-shirt, fermement maintenu au cou par un policier.

Le vice-Premier ministre de la Turquie, Numan Kurtulmus, a félicité mardi la police la capture: 'Je félicite notre police qui a attrapé l'auteur du massacre d'Ortakoy. Notre guerre contre la terreur et les pouvoirs à l'oeuvre derrière continuera jusqu'à la fin'.

Autres arrestations

Selon la chaîne TRT, le suspect résidait dans un appartement loué par un ressortissant kirghize à Istanbul, qui a été également arrêté. Selon Anadolu, cinq personnes ont été arrêtées dans l'opération de lundi soir, dont trois femmes.

Jeudi, un vice-Premier ministre turc avait déclaré que l'homme, qui avait tué 39 personnes dans la boîte de nuit au bord du Bosphore, avait été localisé.

L'identité de l'assaillant présumé a donné lieu à quelque confusion au lendemain du massacre, certaines informations suggérant qu'il pourrait s'agir d'un Kirghize, d'autres évoquant un Ouïgour de Chine.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus