Macron se pose en chantre du « progressisme »

Devant plus de 16'000 personnes samedi à Lyon, Emmanuel Macron s'est posé en chantre du 'progressisme' ...
Macron se pose en chantre du « progressisme »

Macron se pose en chantre du

Photo: Keystone

Devant plus de 16'000 personnes samedi à Lyon, Emmanuel Macron s'est posé en chantre du 'progressisme'. Il a plaidé pour faire de la France 'une terre d'innovation'. Cette réunion donnait le coup de gong de la campagne du chef de file du mouvement 'En marche'.

La moitié des spectateurs de ce meeting ont dû rester dehors faute de places, ont indiqué les organisateurs. A la tribune, Emmanuel Macron, 39 ans, a plaidé pour remettre au coeur de l'engagement politique la devise bien connue: 'Liberté, égalité, fraternité'.

'Je ne vous dis pas que la gauche et la droite ne signifient plus rien, n'existent plus, que c'est la même chose. Mais ces clivages dans les moments historiques sont-ils indépassables ?', a interrogé celui qui cherche à incarner le renouveau à trois mois de la présidentielle. Il a été copieusement applaudi.

Programme à la fin du mois

'C'est le seul candidat qui dit que demain ne sera pas pire qu'aujourd'hui et que les changements que nous affrontons ne sont pas porteurs de désillusion', s'est enthousiasmé un partisan.

'Il pense aussi que l'immigration, ce sont des compétences et des talents. Sur les réfugiés, il est le seul à avoir dit qu'Angela Merkel avait sauvé la dignité de l'Europe. Je me reconnais dans le terme de progressiste, je veux être un Européen généreux et innovant', a résumé un autre spectateur présent à Lyon.

Critiqué par ses concurrents pour son absence de programme concret, Emmanuel Macron a commencé à exposer quelques mesures économiques et fiscales. Mais son projet présidentiel est toujours en cours d'élaboration et devrait être présenté dans son ensemble à la fin février. Mais il dévoilera jeudi le volet économique de ce programme.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus