Rome dit avoir secouru 2500 migrants en mer en trois jours

Près de 2500 migrants ont été secourus en mer au cours des trois derniers jours, a annoncé ...
Rome dit avoir secouru 2500 migrants en mer en trois jours

Rome dit avoir secouru 2500 migrants en mer en trois jours

Photo: Keystone

Près de 2500 migrants ont été secourus en mer au cours des trois derniers jours, a annoncé jeudi les gardes-côtes italiens. Ces derniers disent constater une augmentation du nombre de traversées de la Méditerranée par rapport au début de l'année 2016.

Quelque 1100 d'entre eux naviguaient à bord d'embarcations fragiles au large des côtes libyennes lorsqu'ils ont été secourus. La veille et l'avant-veille, 1360 autres avaient été sauvés.

Les corps de 27 migrants ont par ailleurs été retrouvés dans l'ouest de la Libye, dont treize morts d'asphyxie dans un conteneur, a annoncé le Croissant-Rouge. Selon l'organisation, les 13 victimes semblent avoir été enfermées plusieurs jours, alors que le conteneur était acheminé vers la ville côtière de Khoms à partir de laquelle ils avaient prévu de s'embarquer pour l'Europe.

Cinquante-six autres migrants ont été secourus, certains d'entre eux présentant des blessures graves, ajoute le Croissant-Rouge.

Quatorze autres migrants ont été retrouvés morts en mer près de la ville côtière de Zouwara, à l'ouest de Tripoli, où 124 autres ont été secourus.

181'000 migrants en 2016

Depuis le début de l'année, 10'700 arrivées par la mer ont été comptabilisées par le ministère italien de l'intérieur, un niveau plus élevé que celui qui avait été enregistré l'année dernière à la même époque. Selon Rome, 181'000 migrants ont rejoint l'année dernière les côtes italiennes après avoir franchi la Méditerranée.

L'organisation internationale pour les migrations (OIM) déclare de son côté que plus de 4500 ont trouvé la mort en tentant la traversée en 2016.

Six ans après la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye est toujours plongée dans le chaos. Le pays est devenu un carrefour de l'immigration clandestine vers l'Europe. Les passeurs organisent des départs, généralement depuis l'ouest du pays, à destination de l'Italie située à seulement 300 kilomètres.

L'Italie et la Libye ont récemment signé un mémorandum d'accord prévoyant un renforcement de leurs frontières respectives pour parvenir, avec l'aide de l'Union européenne, à endiguer les flux migratoires partant d'Afrique du Nord vers l'Italie.

/ATS
 

Actualités suivantes