L'ouragan Irma balaye la Floride - état de catastrophe déclaré

Renversant les palmiers, arrachant des poteaux électriques et déversant des pluies diluviennes ...
L'ouragan Irma balaye la Floride - état de catastrophe déclaré

L'ouragan Irma inonde les rues et casse les grues à Miami

Photo: Keystone

Alors qu'Irma remontait dimanche soir l'ouest de la Floride en direction de Tampa, le gigantesque ouragan, rétrogradé en catégorie 2, a également touché Miami. Les quartiers du bord de mer ont été inondés et plusieurs grues se sont effondrées sous les fortes rafales.

Des vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent que la mer s'est avancée sur plusieurs centaines de mètres pendant la tempête.

Le quartier de Brickell est, en partie, inondé 'par la marée qui passe au-dessus des digues', témoigne Steven Schlacknam, un artiste de 51 ans réfugié dans son appartement du 37e étage. 'La jetée en bois a pratiquement disparu', ajoute-t-il.

Miami se préparait à subir l'impact direct de l'ouragan avant qu'Irma ne change sa trajectoire vers l'ouest. Mais les rafales ont quand même atteint 145 km/h, assez pour plier les palmiers qui bordent le littoral et abattre les grues de chantier.

Dans un des nombreux chantiers du centre-ville, le bras d'une grue a rompu et terminé sa course sur le toit d'un immeuble en construction, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux. Steven Schlacknam a également vu une autre grue de son quartier s'effondrer sous la force du vent.

Ordre d'évacuation

Un ordre d'évacuation a été lancé et un couvre-feu a été instauré sur la ville. La municipalité a conseillé à ceux qui refusaient de partir de ne pas se réfugier dans les bâtiments entourés par des grues.

'Nous avons dans la ville de Miami environ 25 grues, dont certaines sont à 240 mètres du sol', a expliqué un responsable de la municipalité. Ces grues sont faites pour résister à des vents de 233 km/h, mais 'le bras d'une grue et son contrepoids pèsent entre 3,6 et 4,5 tonnes. Elle peut faire beaucoup de dégâts si elle tombe', a-t-il souligné.

Dimanche après-midi, Irma a été rétrogradée en catégorie 2 sur une échelle qui en compte 5. La dépression devrait rester un ouragan jusqu'à lundi matin. Elle affiche encore des vents de 175 km/h et devrait provoquer de graves inondations.

L'ouragan a touché terre une seconde fois à Marco Island vers 19h35 GMT (21h35 en Suisse), sur la côte occidentale de la péninsule, à une trentaine de kilomètres de Naples, où la mer est montée de deux mètres dimanche après-midi. Selon les météorologues, il devrait par la suite remonter plein nord le long de la côte en direction de Tampa et de St-Petersburg.

Le président américain Donald Trump a validé dimanche l'état de catastrophe majeure pour la Floride et y a ordonné l'envoi de l'aide fédérale.

/ATS