L'accord de coalition conclu à 95% en Allemagne, selon un négociateur du SPD

Les conservateurs de la chancelière allemande Angela Merkel et du Parti social-démocrate (SPD) ...
L'accord de coalition conclu à 95% en Allemagne, selon un négociateur du SPD

L'accord de coalition conclu à 95% en Allemagne, selon un négociateur du SPD

Photo: KEYSTONE/EPA/CLEMENS BILAN

Les conservateurs de la chancelière allemande Angela Merkel et du Parti social-démocrate (SPD) ont accompli à peu près 95% du chemin pour parvenir à un accord de gouvernement. C'est le constat établi mardi matin par un négociateur du SPD.

Les négociateurs des deux camps ont décidé lundi soir de se donner encore du temps pour parvenir à un accord permettant de reconduire la 'grande coalition' droite-gauche déjà éprouvée en 2005-2009 puis de 2013 aux élections législatives de septembre dernier.

Les négociations, qui devaient à l'origine se terminer dimanche, se sont poursuivies lundi au siège du SPD à Berlin. Elles reprenaient mardi au siège de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), le parti d'Angela Merkel.

'Je pense que nous avons 90-95%, mais les 5% restants sont importants', a déclaré Carsten Schneider, qui négocie pour les sociaux-démocrates.

'Pas une merveille'

Il a dit espérer qu'un accord soit conclu sans que les discussions aient besoin de se poursuivre pendant la nuit. 'Cela ne sera pas une merveille, mais ça fera l'affaire pour les trois ans et demi à venir', a-t-il ajouté.

Le SPD espère obtenir des concessions dans le domaine de l'assurance-maladie et de l'emploi susceptibles de convaincre les sceptiques de sa base. Le parti s'est en effet engagé à soumettre tout accord de gouvernement qui serait conclu au vote de ses 443'000 membres.

Accord sur l'Europe

Un accord a déjà été trouvé sur plusieurs dossiers, à commencer par l'Europe. Les deux camps sont prêts à soutenir sur le principe les propositions de réforme du chef de l'Etat français Emmanuel Macron.

Selon le président du SPD Martin Schulz, le compromis est 'pour un budget d'investissement pour la zone euro', sujet pourtant sensible en Allemagne. Le président du SPD a même proclamé 'la fin du diktat des économies' budgétaires en Europe. Reste à voir ce que le contrat de coalition allemand dira précisément sur le sujet.

/ATS
 

Actualités suivantes