A Barcelone, les indépendantistes catalans défilent en masse

Des centaines de milliers de Catalans se sont massés mardi sur une artère de Barcelone pour ...
A Barcelone, les indépendantistes catalans défilent en masse

Un million d'indépendantistes catalans défilent à Barcelone

Photo: KEYSTONE/AP/MANU FERNANDEZ

Un million de séparatistes catalans, selon l'estimation de la police, ont défilé mardi dans les rues de Barcelone. Ils manifestaient pour célébrer la 'Diada', qu'ils considèrent comme la fête nationale de région, et pour clamer leur volonté d'indépendance.

Quim Torra, président de l'exécutif régional, et son prédécesseur Carles Puigdemont, réfugié en Belgique depuis octobre, les avaient appelés à descendre en masse dans les rues de la ville pour afficher leur détermination.

Le socialiste Pedro Sanchez, arrivé au pouvoir en juin, s'est montré plus conciliant à leur égard que son prédécesseur, le conservateur Mariano Rajoy, mais il reste fermement opposé à l'émancipation de la Généralité.

D'après Montse Martin, une psychologue de 59 ans interrogée parmi les manifestants, le mouvement a besoin d'un nouvel élan. 'Voyons si cette journée peut être un tournant et si nous pouvons aller de l'avant. Nous devons nous mettre au travail et ne pas rester focalisés sur ce qui s'est passé, aussi grave cela soit-il, mais nous tourner vers l'avenir', a-t-elle déclaré.

Prise de Barcelone

La 'Diada' marque la prise de Barcelone, le 11 septembre 1714, par les troupes espagnoles du roi Philippe V, après un siège de plus d'un an, lors de la guerre de succession.

En 2017, la fête avait été célébrée trois semaines avant le référendum d'autodétermination à l'origine de la confrontation avec le gouvernement central. Après la proclamation unilatérale d'indépendance, Madrid a ordonné la dissolution de l'exécutif régional et placé la Catalogne sous tutelle.

Cette année, les manifestants étaient invités à porter des rubans jaunes en signe de soutien aux neuf responsables politiques ou associatifs placés en détention préventive pour leur rôle dans le processus qui a conduit à cette proclamation d'indépendance.

Faible majorité

En juillet, 46,7% des Catalans souhaitaient l'indépendance et 44,9% y étaient opposés, selon un sondage du Centre d'études d'opinion. Les deux principaux partis indépendantistes catalans ont une faible majorité en sièges au Parlement régional après les élections du 21 décembre, bien qu'ils n'aient pas obtenu la majorité en voix.

Natif de Barcelone, Albert Rivera, chef de file Ciudadanos, le parti arrivé en tête du scrutin, a regretté sur Twitter que les indépendantistes aient fait de la Diada 'un jour d'exclusion, de haine et de lutte contre l'Espagne'.

/ATS
 

Actualités suivantes