Accord avec les rebelles pour évacuer des civils de Douma

Un accord pour l'évacuation de civils a été conclu entre la Russie, alliée du régime syrien ...
Accord avec les rebelles pour évacuer des civils de Douma

Accord avec les rebelles pour évacuer des civils de Douma

Photo: KEYSTONE/EPA/MOHAMMED BADRA

Un accord pour l'évacuation de civils a été conclu entre la Russie, alliée du régime syrien, et les rebelles qui tiennent la ville de Douma, ultime enclave insurgée dans la Ghouta orientale. Quelque 1300 personnes seraient concernées.

'Un accord final' parrainé par la Russie a été trouvé pour évacuer les rebelles syriens du groupe Jaich al-Islam, qui tiennent la ville de Douma, a annoncé dimanche à la mi-journée l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'ONG évoquait d'abord en début de matinée la conclusion d'un 'accord partiel' qui devait permettre l'évacuation de centaines de civils vers Idleb, une région échappant au contrôle du régime de Damas dans le nord-ouest de la Syrie.

'La police militaire russe va entrer dans la ville', a encore souligné l'OSDH, qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie.

Citant des 'sources diplomatiques', le quotidien syrien prorégime Al-Watan a aussi indiqué qu'un tel accord avait été trouvé, prévoyant l'abandon par les rebelles de leur artillerie lourde avant qu'ils ne quittent la ville de Douma 'vers des régions dans le nord'.

Le groupe rebelle Jaich al-Islam n'avait pas encore réagi à ces deux annonces.

Malades et blessés évacués

Des évacuations seraient d'ailleurs déjà en cours à Douma, concernant des centaines de civils, notamment des malades ou des blessés, mais aussi des familles de combattants rebelles, rattachés à une autre faction Faylaq al-Rahmane, minoritaire dans cette enclave contrôlée par Jaich al-Islam. Là aussi, les personnes évacuées doivent rejoindre la province d'Idleb.

De leur côté, les médias d'Etat syriens ont annoncé 'la sortie d'un certain nombre de terroristes de Faylaq al-Rahmane de la ville de Douma', Damas qualifiant de 'terroriste' tous les rebelles.

Pression du régime

Samedi, le régime a promis de poursuivre les combats pour reprendre l'ultime enclave insurgée. Pour faire pression, les forces du régime ont consolidé leur présence autour de Douma.

La reprise totale de la Ghouta orientale, aux portes de Damas, assiégée depuis 5 ans, marquerait une victoire pour le président Bachar al-Assad dans la guerre qui ravage son pays depuis 2011.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus