Algérie: 69 morts dans les incendies toujours actifs

Au moins 69 personnes sont mortes dans les incendies qui ravagent le nord de l'Algérie. Des ...
Algérie: 69 morts dans les incendies toujours actifs

Algérie: 69 morts dans les incendies toujours actifs

Photo: KEYSTONE/EPA/STR

Au moins 69 personnes sont mortes dans les incendies qui ravagent le nord de l'Algérie. Des feux par dizaines avivés par la chaleur extrême et contre lesquels pompiers, militaires et volontaires tentent désespérément de lutter mercredi.

Au moins 28 soldats et 37 civils ont péri dans ces incendies qui ont débuté lundi soir en Kabylie, notamment dans la région de Tizi Ouzou, selon des bilans officiels. En fin d'après-midi, l'agence officielle APS a fait état de quatre autres morts, sans dire s'il s'agissait de civils ou de militaires.

Des appels ont été lancés sur les réseaux sociaux pour retrouver des personnes disparues. Vingt étaient toujours recherchées mercredi, selon le site d'information francophone Tout sur l'Algérie (TSA).

Deuil national de 3 jours

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a décrété un deuil national de trois jours à partir de jeudi, selon un communiqué de la présidence.

Des images impressionnantes, accompagnées d'appels à l'aide, circulent sur les réseaux sociaux, avec des troncs calcinés, du bétail agonisant et des villages assiégés.

Près de 70 foyers actifs

Alors que l'Algérie fait face à une vague de chaleur extrême, des vents compliquent la tâche des secouristes, selon Youcef Ould Mohamed, un responsable local des forêts cité par l'agence officielle APS.

Selon le porte-parole de la protection civile, Nassim Barnaoui, 69 foyers d'incendies étaient encore actifs mercredi dans 17 wilayas (préfecture), notamment dans celle de Tizi Ouzou, qui a enregistré le plus de pertes humaines.

Dans la province voisine de Béjaïa, quatre personnes sont décédées mercredi, a rapporté l'APS citant un responsable de la protection civile locale, Letreche Hakim. Ce dernier avait fait état plus tôt dans la journée du 'déclenchement de neuf grands incendies'.

Appels à l'aide

Depuis mardi, des appels à envoyer de l'aide - nourriture, eau, médicaments - pour les habitants des villages touchés se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Plusieurs camions sont partis de la capitale transportant du matériel offert par des citoyens et des commerçants.

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi envoyer deux Canadair et un avion de commandement pour aider à lutter contre les incendies.

En France, la diaspora et des ONG se mobilisent par ailleurs pour envoyer du matériel aux zones sinistrées par l'intermédiaire d'organisations locales.

L'Algérie a en outre conclu un accord avec l'UE pour l'affrètement de deux avions bombardiers d'eau qui seront déployés à partir de jeudi, selon l'APS. Le Maroc voisin, qui connait des tensions avec Alger, s'est dit aussi prêt à aider l'Algérie.

Piste criminelle

La piste criminelle a été évoquée par les autorités algériennes qui n'ont pas donné de détails. 'Cinquante départs de feu en même temps, c'est impossible. Ces incendies sont d'origine criminelle', a affirmé mardi le ministre de l'Intérieur Kamel Beldjoud.

La radio publique a annoncé mardi l'arrestation de trois 'pyromanes' à Médéa. Un quatrième a été arrêté à Annaba, selon l'APS.

Le pire drame est survenu mardi quand 28 militaires ont péri alors qu'ils évacuaient des villageois menacés par les flammes, dans les montagnes de Bejaïa et Tizi Ouzou.

Problème récurrent

Chaque année, le nord de l'Algérie est touché par des feux de forêt. En 2020, près de 44'000 hectares de taillis sont partis en fumée. Les autorités avaient annoncé avoir arrêté plusieurs auteurs d'incendies criminels.

Ce phénomène s'amplifie tandis que les incendies se multiplient sur la planète. Ils sont associés à divers phénomènes anticipés par les scientifiques en raison du réchauffement de la planète. L'augmentation de la température, la multiplication des canicules et la baisse des précipitations par endroits est une combinaison idéale.

Vague de chaleur

Une vague de chaleur extrême doit se poursuivre jusqu'en fin de semaine au Maghreb, selon différents services météorologiques, avec des températures atteignant 46 degrés.

En Tunisie voisine, la capitale Tunis a battu mardi son record absolu, avec 49 degrés. Une quinzaine de départs de feu ont été enregistrés dans le nord et le nord-ouest, sans faire de victime, selon Moez Triaa, porte-parole de la protection civile.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus