AstraZeneca: les experts de l'OMS ont besoin de plus de temps

Les experts consultatifs de l'OMS sur la sécurité des vaccins ont besoin de davantage de temps ...
AstraZeneca: les experts de l'OMS ont besoin de plus de temps

AstraZeneca: les experts de l'OMS ont besoin de plus de temps

Photo: KEYSTONE/AP University of Oxford/JOHN CAIRNS

Les experts consultatifs de l'OMS sur la sécurité des vaccins ont besoin de davantage de temps pour évaluer les données du produit AstraZeneca. Comme le régulateur européen, l'organisation a réitéré mercredi à Genève son appel à l'utiliser contre la pandémie.

Plusieurs pays européens ont suspendu le recours à ce vaccin en attendant davantage d'indications, après des problèmes de thromboses de personnes qui avaient reçu le produit AstraZeneca. Pour le moment, aucun lien entre cette pathologie et le vaccin n'a été établi.

'Dans les larges campagnes de vaccination, il est habituel pour les pays de signaler des incidents négatifs potentiels après l'immunisation', a affirmé l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Sans pour autant que ceux-ci ne soient liés au vaccin lui-même, a-t-elle aussi dit.

La vaccination contre le coronavirus ne va pas réduire les maladies ou les décès attribués à d'autres facteurs, a également ajouté l'organisation. D'autant plus que les thromboses observées chez quelques personnes immunisées avec AstraZeneca parmi plusieurs millions sont fréquentes et constituent le troisième facteur de décès cardiovasculaires, affirme-t-elle.

L'OMS est en contact avec les autorités de santé européennes et les régulateurs des différents pays. Les experts réunis mardi devront eux encore évaluer les données les plus récentes sur AstraZeneca. Soutenue à nouveau mercredi par le gouvernement britannique, l'entreprise avait elle fait remarquer récemment qu'aucune menace supplémentaire de thromboses n'a été identifiée avec son produit.

Une responsable de l'OMS a ajouté de son côté qu'une quinzaine de cas de thrombose ont aussi été observés chez les personnes immunisées avec le vaccin Janssen de Johnson & Johnson. Mais lors des tests, une dizaine de personnes auxquelles le principe actif n'a pas été administré ont aussi été affectées par la même pathologie.

Janssen utilisable dans les zones à variants

De nombreux décès de cas graves de la pandémie ont eu lieu en raison de thromboses, a affirmé à la presse une responsable de l'OMS. Ces problèmes sont favorisés par les effets du coronavirus.

De leur côté, les experts consultatifs de l'OMS sur l'immunisation ont dit mercredi recommander provisoirement l'administration d'une seule dose de ce vaccin de Johnson & Johnson. Réuni lundi, ce groupe a dévoilé ses indications quelques jours après l'homologation du produit par l'organisation. Celui-ci va être administré à la population de nombreux pays dans le cadre du dispositif Covax.

Il est 'sûr et a l'efficacité requise', affirme le président du groupe. Parmi les femmes enceintes, seules celles parmi le personnel de santé ou plus vulnérables devraient pour le moment être vaccinées avec ce vaccin.

Avantage, Janssen ne demande pas des conditions de conservation à des températures largement négatives. Il faudrait un vaccin qui n'a pas besoin d'être maintenu au froid, ajoute une responsable de l'OMS. Janssen peut aussi être utilisé pour les personnes âgées et les plus vulnérables, dit de son côté le groupe d'experts. Ou également dans les territoires où les variants sont largement répandus.

/ATS