Bertrand Piccard promu officier de la Légion d'honneur

Le président français François Hollande a promu mardi Bertrand Piccard au rang d'officier de ...
Bertrand Piccard promu officier de la Légion d'honneur

Bertrand Piccard promu officier de la Légion d'honneur

Photo: Keystone

Le président français François Hollande a promu mardi Bertrand Piccard au rang d'officier de la Légion d'honneur. Cette distinction récompense l'explorateur suisse pour son engagement en faveur de l'environnement. Son tour du monde à bord de Solar Impulse a été salué.

'Vous n'êtes pas simplement un explorateur, vous êtes aussi un inspirateur', a affirmé le président lors de la cérémonie à l'Elysée. 'Vous n'avez pas seulement regardé la terre, vous l'avez changée. Vous êtes à la fois un savant et un aventurier', a-t-il ajouté devant près d'une centaine d'invités. Parmi eux, le journaliste Jean-Pierre Elkabbach dont la présence a été saluée par M. Piccard. ' Vous avez toujours été fidèle ', a-t-il déclaré.

Inspiration de la COP21

M. Hollande a souligné en particulier le rôle d'inspirateur joué par l'explorateur suisse lors de la COP21 en décembre 2015 à Paris. 'S'il était possible y compris la nuit de faire voler un avion sans carburant, il était donc possible, même le jour, de faire signer un accord par les chefs d'Etat', a plaisanté le président, provoquant un grand éclat de rire général. 'Votre succès est non seulement personnel, mais aussi technologique et industriel', a-t-il dit.

Après avoir été décoré, M. Piccard s'est aussi permis de plaisanter. 'Nous avons tous deux un point commun : nous avons réussi deux tours. Je l'ai fait une fois avec le soleil et l'autre avec le vent', a-t-il souligné, rappelant que M. Hollande a gagné en 2012 les élections après deux tours de scrutin.

Plus sérieusement, l 'explorateur a lancé un appel à la mobilisation pour la planète. ' Aujourd'hui, c'est le monde entier qu'il faut libérer de sa dépendance aux énergies fossiles, de son manque de respect pour la nature ', a souligné M. Piccard. L'équipe de Solar Impulse et ses partenaires étaient présents lors de la cérémonie à l'Elysée. L'avion solaire avait accompli un tour du monde sans carburant entre mars 2015 et juillet 2016.

'Sortir des frontières suisses'

Interrogé par l'ats, M. Piccard s'est déclaré ' touché ' par la distinction. 'C'est un très grand bonheur d'être reconnu par le monde politique pour tout l'engagement que je mène depuis si longtemps pour les technologies propres', a-t-il affirmé.

'Pour moi, il est beaucoup plus important d'être honoré pour le message que j'essaie de propager que pour l'action elle-même du tour du monde avec Solar Impulse', a confié M. Piccard. Après son tour du monde en ballon en 1999, l'explorateur avait été élevé au rang de chevalier de la Légion d'honneur.

Le président français a choisi de le promouvoir au grade d'officier après son tour du monde en avion solaire. M. Piccard confie ainsi son 'plaisir' de voir le message de Solar Impulse 'sortir des frontières suisses'. 'Il est très touchant de voir à quel point la population française a suivi le projet et à quel point les médias l'ont relayé', a-t-il affirmé

Il en est tour particulièrement reconnaissant au président français. MM. Hollande et Piccard se connaissent de longue date. Selon l'explorateur suisse, le président socialiste a tout de suite soutenu le projet de Solar Impulse.

Piccard insiste sur la COP21

Hasard du calendrier: la remise de la distinction intervient à un moment où le président américain Donald Trump menace de sortir des accords de Paris. M. Piccard rappelle leur importance. 'Il faut vraiment montrer que ces accords sont extrêmement importants pour la planète', assure-t-il.

Le fondateur et président de Solar Impulse ne tarit pas d'éloges pour M. Hollande. Il salue 'son action très courageuse' dans la lutte contre le changement climatique. 'Il aura laissé une trace dans l'histoire de la protection de l'environnement grâce à la COP21'.

Bertrand Piccard est d'ailleurs convaincu que la France fait beaucoup pour 'les technologies propres, la protection de l'environnement et les énergies renouvelables'. Selon lui, le pays 'avance très vite en ce moment dans ce domaine-là'.

A ses yeux, la France va d'ailleurs plus vite que la Suisse. 'La France met en œuvre concrètement davantage de mesures que la Suisse pour les énergies renouvelables. Ce n'était pas le cas autrefois', rappelle-t-il. 'La Suisse montre aujourd'hui plus de résistance au changement que la France', a regretté l'auteur du livre 'Objectif soleil'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus