Budapest n'ouvre pas ses frontières avec les pays acceptés par l'UE

La Hongrie ne compte pas ouvrir à ce stade ses frontières aux pays extérieurs à l'UE avec lesquels ...
Budapest n'ouvre pas ses frontières avec les pays acceptés par l'UE

Budapest n'ouvre pas ses frontières avec les pays acceptés par l'UE

Photo: KEYSTONE/EPA/MARTIN DIVISEK

La Hongrie ne compte pas ouvrir à ce stade ses frontières aux pays extérieurs à l'UE avec lesquels les autorités européennes ont recommandé de lever les restrictions, a indiqué jeudi Viktor Orban. Le Premier ministre invoque des raisons sanitaires.

Une première liste de 15 pays dont les voyageurs peuvent être admis dans l'UE et l'espace Schengen a été publiée mardi, après de difficiles tractations entre Etats membres. 'Nous ne sommes pas actuellement en mesure de donner suite à la demande de l'UE d'autoriser des citoyens de pays tiers, à l'exception de la Serbie, car cela irait à l'encontre des intérêts sanitaires du peuple hongrois', a déclaré Viktor Orban dans un communiqué publié sur Facebook.

La Serbie, voisine de la Hongrie, compte une minorité magyarophone.

La Commission européenne a préconisé d'autoriser sans délai l'entrée des voyageurs venant d'Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, et de Chine sous condition.

Mais les pays de l'UE restent libres d'appliquer cette recommandation qui sera révisée régulièrement.

L'Autriche a ainsi annoncé qu'elle maintiendrait les restrictions de déplacement déjà en place avec la Serbie et le Monténégro.

La Roumanie, la Bulgarie, la Slovénie n'ont pas encore pris position sur la liste de pays établie par l'UE et continuent donc de limiter jusqu'à nouvel ordre l'entrée des voyageurs en provenance de ces destinations, selon les éléments recueillis par l'AFP.

/ATS
 

Actualités suivantes